z226. La dernière ligne droite, retour en Europe

Ca y est, mon tour du monde en stop est maintenant terminé. J’écris cette dernière brève depuis la France où j’ai retrouvé avec le plus grand plaisir ma famille et mes amis. Dans ma newsletter « Tour du monde en stop 2003-2008. Le mot de la fin : PLUS JAMAIS« , vous retrouverez mes conclusions sur mon aventure de 5 ans et mon état d’esprit après 1825 jours passés le pouce tendu au bord des routes du monde. Pour ceux souhaitant davantage de détails sur mon parcours, un livre sera bientôt écrit et je vous tiendrai au courant dès qu’il sera sorti. Pour l’heure, je tiens via cette brève « la dernière ligne droite » à partager les derniers kilomètres qui m’ont permis de progressivement rejoindre la France.

 

Arrivé à la frontière entre l’Iran et la Turquie, mon tour du monde était déjà quasiment terminé dans ma tête. La Turquie est un pays dans lequel j’avais déjà eu l’occasion de me rendre durant mon tour d’Europe et le stop est assez facile dans ce pays. Etant donné que j’avais perdu un mois dans la ville de New Delhi en Inde à cause de mes histoires de visa Pakistanais avec l’ambassade de France, il m’a fallu traverser ce pays à vitesse grand V de façon à pouvoir rejoindre ma famille pour Noël à Strasbourg. La traversée de la Turquie s’est passée sans grand problème mis à part le fait que j’ai perdu mon caméscope en cours de route.

 

Ci-dessous, photos en situation de stop en Turquie. Dur, dur la fin du tour du monde en stop !!!

 

 

Pendant ma traversée de la Turquie, j’ai fait un petit détour pour découvrir la Cappadoce, me suis arrêté à Ankara et à Istanbul. Quelques photos ci-dessous.

 

 

 

Durant mon tour d’Europe réalisé il y a 7-8 ans, j’avais déjà pu faire le trajet Istanbul-Strasbourg en auto-stop, un trajet de quelques 2500 kms ne posant que peu de difficultés. Etant donné que j’avais déjà eu l’occasion de visiter les pays de l’Est de l’Europe par le passé, j’ai décidé d’aller très rapidement lors de la traversée de la Bulgarie, Serbie, Hongrie, Autriche et Allemagne. Quelques photos ci-dessous prises lors de cette dernière ligne droite.

 

Sous la neige en Bulgarie :

 

 

Avec un douanier Hongrois :

 

 

Je retrouve avec plaisir les autoroutes Européennes mais avec moins de plaisir les prix élevés et l’Euro.

 

 

Photo ci-dessous du superbe chateau de Neuschwanstein que j’ai visité en passant :

 

 

C’est le 23 décembre 2007 au soir que je suis arrivé à Strasbourg. Comme je l’avais rêvé, mon dernier chauffeur me déposa devant l’appartement de mes parents à Strasbourg. Les derniers chauffeurs furent un couple de Roumains allant de la Roumanie jusqu’à Paris mais ceux-ci firent un petit détour pour me déposer à l’endroit souhaité.

Photo ci-dessous de mes derniers chauffeurs devant l’appartement de mes parents.

 

 

A peine arrivé, j’ai sonné à la porte de mes parents et fus tout content de retrouver mes parents qui n’avaient pas changé depuis la dernière fois que je les avais vus en Chine.

 

Photo ci-dessous avec mes parents lors du petit repas informel effectué dès mon retour en Alsace.

 

 

Le lendemain midi, c’est mes meilleurs amis que je retrouvais autour d’une table. Photo ci-dessous.

 

 

Photos également de l’excellente nourriture Alsacienne que j’ai retrouvé avec grand bonheur.

 

 

Le soir même, je passais un excellent réveillon avec mes proches et retrouvais mes filleuls et neveux avec grand plaisir.

 

 

Lors de ces retrouvailles, j’ai également pu revoir Marisol, mon amie rencontrée à Panama en Septembre 2005 avec qui je suis resté en contact via Internet pendant 2 ans et demi

quasiment tous les jours et qui étudie actuellement un Master commerce International à Strasbourg. Quelques photos ci-dessous.

 

 

Je retrouvais également la splendide cathédrale de Strasbourg, les superbes décorations de Noël de ma ville de coeur et faisais connaissance avec les nouveaux nés, enfants de mes amis que je n’avais pas eu l’occasion de connaître du fait de mon absence prolongée. Quelques photos ci-dessous :

 

La cathédrale :

 

 

A la place Kléber :

 

 

Le marché de Nöel :

 

 

Avec Elsa, petite fille de mon ami Gérald.

 

 

Mon tour du monde n’était cependant pas terminé avec cette arrivée en Alsace. Le 1er janvier 2003, j’étais parti des montagnes de Val d’Isère car c’est là bas que mes amis avaient celebrés nouvel an. Afin de boucler la grande boucle, il me fallait alors retourner dans les Alpes. Avant d’arriver à Val d’Isère, c’est d’abord dans les Arcs que je devais me rendre étant donné que plusieurs amis se retrouvaient dans un appartement autour des pistes de ski. Un endroit bien sympathique pour célebrer une fin de tour du monde.

Cette descente, je ne l’ai pas faite tout seul. Marisol, peu habituée à l’auto-stop (elle n’en avait jamais fait auparavant) fut ma compagne durant ce voyage d’une journée. Une experience qui s’est heureusement passée sans grande difficulté. Photos ci-dessous prises lors du départ de Strasbourg.

 

 

Près de Bourg St Maurice, je sors mon dernier bout de papier sur lequel j’écris « Les Arcs ».

 

 

Après 8 heures de route, nous arrivons finalement aux Arcs où je rejoins plusieurs amis avec grand plaisir.

 

Photo ci-dessous de mes derniers chauffeurs qui me déposeront devant l’appartement de mes amis et photo prise avec mon ami Marc sur une piste de ski le 30 décembre 2007.

 

 

 

Le 1er janvier 2008, 5 ans jour pour jour après avoir débuté mon tour du monde, Brice Ludwig, un ami d’enfance accompagné de 2 autres amis (Laurent Hetzel et Marc Dieudonné) et de Marisol m’emmènent jusqu’à Val d’Isère pour terminer ce tour du monde qui aura m’aura fait parcourir quelques 170.000 kms à travers 59 pays pendant 1825 jours. Le défi de boucler la grande boucle en utilisant uniquement le stop comme moyen de transport est gagné. Merci à Brice et aux quelques 1300 conducteurs qui l’ont précédé.

 

Quelques photos ci-dessous…

 

Photo de groupe après avoir débouché le champagne :

 

 

Photo de Brice, mon dernier chauffeur :

 

 

Et pour terminer, la photo finish. A gauche, le 1er janvier 2003, j’avais 25 ans. A droite, le 1er janvier 2008, j’en ai maintenant 30.

 

 

Et 2 autres photos pour célebrer la fin du tour :

 

 

 

Je pense que l’écriture de mon livre prendre environ 4 mois. Je vous tiendrai au courant dès qu’il sera publié.

 

A bientôt

 

Merci à tout le monde pour votre fidelité et vos messages d’encouragement.

 

Ludovic