z222. Changement de monde

Depuis Kaboul en Afghanistan, plusieurs possibilités s’offraient à moi afin de rejoindre l’Iran. La première était de rejoindre Herat, dans l’Ouest du pays, et ainsi traverser directement la frontière. Malheureusement, cette option aurait été irresponsable compte tenu des zones contrôlées par les Talibans, très risquées, qu’il m’aurait fallu traverser. La deuxième était de rejoindre les pays de l’ex-union soviétique situés au nord de l’Afghanistan. Afin de limiter les risques et de découvrir de nouveaux pays, c’est cette option que j’ai retenu.

Une fois le casse-tête des visas terminé (visas assez chers dans cette région), je me suis donc dirigé vers le Tadjikistan, l’Ouzbékistan et le Turkménistan, avant de rejoindre l’Iran. Carte ci-dessous

 

 

Mes visas pour ces pays n’excédaient pas une semaine ; il m’a donc fallu faire assez vite pour découvrir un minimum de ces pays qui appartenaient avant 1991 à l’Union Soviétique.

 

Tadjikistan

 

Arrivé au Tadjikistan, le changement était total. Les barbus Pachtoune laissaient la place à un pays fortement influencé par un demi-siècle de communisme. Dans les rues de Douchanbe, la petite capitale Tadjik située au milieu des montagnes, les portraits de Lénine sont encore bien présents et l’idéologie communiste encore bien ancrée dans la société.

Ci-dessous, une photo de l’idole Lénine.

 

 

Bien content d’être sorti sain et sauf de l’Afghanistan, je retrouve ma liberté de mouvement et bien sûr le stop tel que je l’aime (non organisé comme j’ai dû le faire en Afghanistan). Au Tadjikistan, très peu de gens parlent Anglais, la communication ne fut par conséquent pas évidente, ne parlant pas un mot de Russe ou de Tadjik. Une nouvelle fois, mon document magique me fut bien utile pour continuer à me déplacer et me faire comprendre. Photos ci-dessous de locaux lisant mon document expliquant qui je suis, ce que je fais et ce que je souhaite…

 

 

Photos ci-dessous d’une autre situation de stop, attendant une voiture ou un camion. Le trafic sur les routes du Tadjikistan est souvent très limité et les temps d’attente peuvent être assez longs.

 

 

Les autorités furent en général heureuses de m’aider à trouver un véhicule me permettant de traverser le pays. Quelques photos ci-dessous.

 

 

Lors de mes ballades dans les rues du Tadjikistan, je fus sans cesse interpellé pour venir boire un verre avec les locaux. Une belle hospitalité mais beaucoup d’alcool ! Bien qu’étant un pays Musulman, la vodka coule à flot dans ce pays. Quelques photos ci-dessous de locaux très sympathiques.

 

 

Je fus surpris dans ce pays de voir que les marques Coca-Cola et Pepsi Cola n’existent pas. C’est le seul pays au monde, mis à part la Corée du Nord dans lequel j’ai pu voir cela. Photo ci-dessous des sodas locaux.

 

 

Une photo d’un bus et d’un téléphone public local

 

 

Ouzbékistan

 

Mon passage en Ouzbékistan fut également très bref. Cependant, j’ai tout de même pu m’arrêter dans les superbes villes de Samarkand et Boukhara. Des villes disposant d’une histoire très riche et d’une architecture splendide. Quelques photos ci-dessous.

 

Samarkand

 

 

 

 

Bukhara

 

 

Pour terminer, photos de mes hôtes dans ces pays. Merci le site de Hospitality Club et merci à ces gens très sympathiques.

 

 

A bientôt