z221. L’avenir est à l’Islam

Durant mon tour du monde, j’aime profiter de mes contacts avec les personnes locales pour me faire une idée du sentiment des gens sur des sujets divers touchant à leur pays. Ainsi, lorsque j’étais aux Etats-Unis en 2004-2005, je demandais régulièrement aux gens me prenant en stop leur impression sur la guerre en Irak et sur la réélection de George W. Bush à la tête du pays. Lorsque j’étais en Chine, je tentais de me faire une idée sur le ressenti des gens par rapport au sujet des 3 T (Tibet, Taiwan et Tiananmen). Maintenant dans le monde musulman, je cherche à me faire une idée sur divers sujets touchant à l’Islam. « Croyez-vous que nous allons vers une islamisation du monde comme beaucoup le proclament ? », « Que pensez-vous de l’homme condamné à mort en Afghanistan parce qu’il souhaitait abandonner l’Islam et changer de religion ? », « J’ai un ami Autrichien qui est amoureux d’une fille Indonésienne. Ils veulent se marier mais la famille de la fille Indonésienne n’accepte le mariage que si mon ami Autrichien se convertit à l’Islam, ce qu’il refuse. La fille est aujourd’hui prise entre l’amour pour son copain Autrichien et la volonté de ses parents…Que pensez-vous de cette situation ? »…

 

Ce genre de questions, je les ai posées un certain nombre de fois lors de mes conversations avec mes hôtes ou autres personnes rencontrées au Pakistan et en Afghanistan durant ces dernières semaines. Certaines de ces personnes étaient très éduquées et ayant bien voyagé, d’autres l’étaient beaucoup moins. Poser la question de l’islamisation du monde me paraissait particulièrement important afin de me faire une véritable idée de la proportion de la population pensant que le monde sera tôt ou tard Musulman. Ce sujet peut être parfois quelque peu sensible et il me fallait donc poser la question avec diplomatie et au milieu d’une discussion. « L’avenir est à l’Islam Ludo. Tu ne deviendras peut-être pas Musulman toi-même mais crois moi, tes enfants, petits-enfants ou arrière petits-enfants le seront, j’en suis persuadé. Le monde entier deviendra Musulman, regarde les chiffres des conversions à travers le monde, ils parlent d’eux-mêmes. Aujourd’hui les églises se vident mais les mosquées se remplissent » m’avait dit un homme me parlant en toute simplicité lors d’une rencontre en Indonésie l’année dernière. Cette phrase « l’avenir est à l’Islam » m’était restée dans l’esprit depuis cette discussion et il me fallait savoir si cette idée était partagée par une majorité de musulmans ou si elle ne correspondait qu’à une opinion personnelle.

 

J’ai donc regardé les chiffres dans un premier temps et j’ai pu me rendre compte qu’effectivement, la religion Musulmane progresse très rapidement dans le monde. Une progression due davantage à la démographie qu’aux conversions mais tout de même, une progression très impressionnante. Le monde compte aujourd’hui environ 2 milliards de chrétiens contre 1,2 milliard de musulmans, un écart qui se réduit un peu plus tous les jours (le Christianisme a le bénéfice de l’antériorité). Selon les chiffres trouvés sur Internet, la religion Musulmane devrait devenir la plus pratiquée au monde entre 2020 et 2040….

 

« L’Islam offre une structure. Dans l’Islam, il n’y a plus à penser, la parole vient d’en haut. Les obligations du croyant sont strictes mais limitées : la profession de foi, cinq prières par jour, l’aumône obligatoire, le Ramadan et le pèlerinage à la Mecque. L’Islam offre une communauté, la sécurité physique et morale, une orientation, un destin, un mari ou une femme pour ceux qui n’en ont pas. Tout est balisé »…m’explique Nabeel, un chef d’entreprise travaillant dans la ville de Lahore au Pakistan. « Le monde occidental est certes plus libre mais souffre de ce manque de structure. Regarde un peu le nombre d’homosexuels dans le monde occidental, le nombre d’hommes ou de femmes ne trouvant plus leur place dans la société, le nombre de personnes qui dépriment ou se suicident. Les gens ont besoin d’être cadrés, qu’on leur donne des limites d’action. De plus, les gens recherchent de plus en plus de la spiritualité dans leur vie, une raison de vivre, une raison de se lever le matin. L’Islam offre cette spiritualité et ces règles de vie dont tant de gens ont besoin. Cependant, un bon Musulman n’obligera jamais personne à croire en sa religion. L’Islam se veut être une religion très tolérante. Le monde adoptera l’Islam sans violence et sans que quiconque ait forcé quoi que ce soit, les futurs croyants viendront par eux-mêmes parce qu’ils se rendront compte que cette religion répond à leur besoin ».

 

La vision de Nabeel, je l’ai entendue un certain nombre de fois. Cependant, la plupart des gens à qui j’ai posé cette question m’ont répondu en faisant référence au Coran, ce livre sacré à qui la grande majorité des musulmans se réfère sans cesse afin d’avoir un point de vue sur une question. « Il est écrit dans le Coran qu’un jour viendra où l’humanité toute entière suivra l’Islam. Je crois que cela est très clair et que tu as ainsi réponse à ta question » m’a-t-on dit à plusieurs reprises.

 

A l’issue d’une de mes conférences lors de laquelle j’expliquais que mon rêve pour le futur de l’humanité serait d’avoir un monde sans frontière, où les passeports et visas auraient leur place dans un musée, et où les futures générations rigoleraient de ce bout de carton, un étudiant est venu me voir et m’a dit « Oui, Ludovic, je suis tout à fait d’accord avec toi sur le thème du monde sans frontière. D’ailleurs le prophète Mahomet a aussi dit que l’Islam n’a pas de frontière »…Une réflexion qui m’aura fait sourire intérieurement, je ne suis pas sûr que mon message soit passé correctement…

 

Durant mon séjour au Pakistan et en Afghanistan, j’ai posé cette question à une trentaine de personnes et une grande majorité a donc répondu par la positive « Oui, le monde deviendra musulman ». Cependant, nombreux sont ceux qui ont insisté sur le fait que cette croyance n’implique aucun effort allant dans ce sens et surtout aucune violence.

Chacun se fera sa propre idée sur la question.

 

Faut-il s’en inquiéter ? Si je devais en juger par rapport aux personnes éduquées que j’ai interrogé, je dirais « non » car ces personnes exerçaient leur croyance sans chercher à « recruter » qui que ce soit et étaient bien conscients que la diversité est une richesse. Pour ce qui est des personnes peu ou pas éduquées à qui j’ai posé la question, certaines réflexions entendues ici et là m’incitent à davantage de réserve et de retenue dans mon jugement.

 

Dans tous les cas, la réponse se trouve une nouvelle fois dans l’éducation, l’ouverture d’esprit et les interactions positives entre individus de cultures et religions différentes.

Par rapport à ma question sur la tolérance vis-à-vis d’un croyant abandonnant l’Islam, j’ai eu 2 types de réponses. D’un côté, un bon nombre de personnes faisant une nouvelle fois référence au Coran, qui ne permet à aucun Musulman de quitter l’Islam et encourage la sanction. De l’autre, des gens refusant la peine de mort dans des cas semblables et étant en désaccord avec une telle pratique.

 

Enfin, pour ce qui est de mon ami Autrichien, les avis furent sur ce sujet quasiment unanimes : Quiconque souhaitant se marier avec une femme Musulmane se doit de se convertir à l’Islam. Et si l’intéressé n’est pas prêt à faire cela, c’est sans doute que son amour pour la demoiselle n’est pas assez fort et que l’union par conséquent ne doit pas avoir lieu…(les mariages d’amour sont par ailleurs assez rares dans cette partie du monde, la grande majorité des mariages sont arrangés par les parents).

Le sujet des croyances religieuses à travers le monde vaut bien mieux qu’une simple brève. Je traiterai mon ressenti sur ce sujet un peu plus en profondeur dans le livre que j’écrirai à l’issue de mon tour du monde, dans 2 mois.

 

A bientôt