z211. Inde : Expériences diverses 2

Je tiens à m’excuser de ne pas avoir donné de nouvelles pendant un certain temps. Plusieurs raisons expliquent cette absence de ma part. Tout d’abord, plusieurs amis sont venus me rejoindre ces derniers temps et je leur ai consacré tout mon temps. Ensuite, des problèmes techniques (ordinateur en panne), puis administratifs (je bataille actuellement avec l’ambassade de France afin de pouvoir obtenir une lettre de recommandation nécessaire pour mon visa Pakistanais. Je donnerai davantage de détails ultérieurement) ont fait que j’ai laissé mon site internet un peu de côté ces derniers temps. Je vais maintenant rattraper mon retard. Ci-dessous, vous trouverez plusieurs visites et moments intéressants de ces dernières semaines. Je vous remercie pour votre fidélité et pour tous les emails que j’ai reçus, me demandant de mes nouvelles.

 

Durant ces dernières semaines, New Delhi, la capitale Indienne fut mon point de repère et j’y ai fait de nombreux aller-retour. Je connais un certain nombre de personnes dans cette ville et c’est d’ailleurs ici que je vais fêter mon 30ème anniversaire, le 11 septembre prochain, avant de débuter ma traversée du Moyen-Orient.

 

Comme je vous l’ai dit précédemment, j’ai reçu la visite d’amis Français ces derniers temps. Ensemble, nous avons fait un tour du Nord-Ouest de l’Inde et notamment des différents mondes spirituels. De l’hindouisme à l’islam, en passant par le Bouddhisme, la religion Bahaï, le Sikhisme et le Jainisme, ce tour de l’Inde du Nord était particulièrement tourné vers la spiritualité, qui est au cœur de la vie de la grande majorité des Indiens.

 

Ci-dessous, je vous propose pêle-mêle divers aspects qui ont retenu mon attention et dont je n’avais pas parlé dans mes brèves précédentes.

 

L’unité dans la diversité

 

Ce titre aurait très bien pu être donné à la nation Indienne qui vient récemment de fêter le 60ème anniversaire de son indépendance, à l’instar de son voisin le Pakistan. Cependant, ce n’est pas sur ce point que je souhaite insister aujourd’hui malgré le joli bout de chemin parcouru par ce pays, qui se verrait bien devenir puissance mondiale rapidement (beaucoup de progrès à faire à de nombreux niveaux cependant). « L’unité dans la diversité« , c’est la philosophie du mouvement Bahaï, un mouvement dont j’avais entendu parler il y a quelques années, mais ce n’est que ces dernières semaines que j’ai appris à mieux le connaître.

 

André Brugiroux est un voyageur hors norme. Cet homme Français d’une soixantaine d’années que j’avais rencontré avant mon départ de France en 2002, a parcouru le monde pendant plus de 17 ans et s’est rendu dans tous les pays du monde (sans exception). Il a depuis publié 8 livres, dans lesquels il partage ce qu’il a appris pendant toutes ses années d’errance à travers le monde. Ses livres sont plus passionnants les uns que les autres. En l’an 2000, la lecture de l’un d’entre eux, « la terre n’est qu’un seul pays » fut à n’en pas douter une étincelle qui m’a aidé à me convaincre qu’il fallait que moi aussi je me lance dans la découverte de la planète qui m’entoure, afin de mieux comprendre le monde et ses habitants. Comme l’indique le titre de son livre, reflétant les paroles d’un certain Baha’u’llah, un nom dont je n’avais jamais entendu parler jusqu’alors, il arrive à la conclusion que tous les habitants de la terre sont dans le même bateau et qu’ils ont bien plus de points qui les rapprochent que de points qui les séparent. Lors de son passage en Iran, il découvre la religion « Bahaï« , une religion qui diffère des autres dans le sens qu’elle considère l’humanité dans son ensemble et reprend les grandes lignes et les messages importants de chaque religion du monde. Pour en savoir davantage sur cette philosophie que j’ai trouvée très intéressante (malgré le fait que je n’ai jamais été un grand adepte de la religion), je vous propose de vous rendre sur le site www.bahai.fr, vous trouverez de nombreuses explications intéressantes.

 

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la religion Bahaï, qui compte 7 millions et demi de croyants à travers le monde, est la seconde religion géographiquement la plus répandue après le Christianisme.

 

Dans la ville de New Delhi en Inde se trouve le « Bahaï house of worship« , un magnifique temple en forme de fleur de Lotus, financé uniquement par des fonds de croyants. Visiter ce temple et me balader dans le centre d’informations fut très intéressant. Photo ci-dessous.

 

 

La visite du centre Bahaï fut une excellente entame d’un tour des croyances Indiennes. Ce tour s’est naturellement poursuivi par la ville sacrée Hindouiste de Vârânasî que j’avais déjà visité lors de mon arrivée en Inde et que je vous avais déjà décrite, puis nous sommes montés dans le Punjab, de façon à découvrir la religion Sikh, qui compte près de 2 millions de fidèles dans le sous-continent.

 

« Golden temple« 

 

Se rendre au temple d’or dans la ville d’Amritsar fut une des expériences les plus marquantes de mon passage en Inde. Non seulement, ce temple est absolument magnifique, mais l’ambiance qui y règne, avec des milliers de pèlerins venus souvent de très loin et complètement dévoués à leur religion, est assez incroyable. Ci-dessous, quelques photos de ce temple et de ses croyants…

 

 

 

Avec un ami venu de France :

 

 

Un des aspects de cet endroit m’ayant particulièrement impressionné est que le logement et la nourriture sont offerts de bon cœur à tous ceux qui le souhaitent. Bien entendu, les donations sont encouragées, mais tout cela est fait dans un contexte qui m’a paru bien plus sain que dans la ville de Vârânasî (lieu où la religion-business est insupportable). Quelques photos ci-dessous, lors de mon repas avec des pèlerins Sikhs.

 

 

Frontière Inde/Pakistan

 

Avant de passer cette frontière pour de bon (enfin j’espère) dans quelques jours, je suis venu avec un ami assister à un spectacle tout à fait incroyable. Tous les jours, en fin d’après-midi, juste avant le coucher du soleil, les soldats baissent le drapeau Indien d’un côté et Pakistanais de l’autre. Cela pourrait paraître un geste banal et sans intérêt. Pourtant, c’est un spectacle incroyable auquel assistent tous les jours plus de 10.000 Indiens, et même chose du côté Pakistanais, installés dans des tribunes comme si un match de foot devait avoir lieu.

 

L’Inde et le Pakistan n’ont pas toujours eu des relations très conviviales, notamment du fait des territoires du Cachemire que les 2 nations s’approprient. Cependant, à la frontière, c’est un tout autre spectacle qui est offert. Certes il y a beaucoup de machisme et de nationalisme dans la façon de procéder, mais le spectacle est très bon enfant et fait dans une excellente ambiance. Tel un match de football, les supporters (hommes d’un côté, femmes de l’autre) chantent des chansons à la gloire de l’Inde, viennent même faire quelques danses, encouragent les porteurs de drapeaux, mais surtout, encouragent les soldats à faire la plus belle et impressionnante marche possible jusqu’à ce que le drapeau officiel soit descendu de la plus belle des manières, en harmonie avec le voisin Pakistanais. Une amicale poignée de main sera effectuée à l’issue de cette célébration, dont les spectateurs sortent extenués (beaucoup de chants !) mais ravis. Une superbe expérience !!! Quelques photos ci-dessous…

 

 

 

Mousson

 

Après les fortes chaleurs du mois de juin (allant jusqu’à 50 degrés), j’ai eu l’occasion d’assister à un autre visage du climat Indien : la mousson. Les routes inondées et des pluies sans fin m’ont souvent poussé à rester tranquillement à l’intérieur, et éviter les déplacements. Une photo ci-dessous prise à Delhi.

 

 

www.hospitalityclub.org/www.couchsurfing.com

 

Comme d’habitude, ces sites m’ont été très utiles pour trouver des logements et rencontrer de nombreux locaux à travers l’Inde. Etant maintenant ambassadeur de ces sites, je réalise régulièrement des reportages à la télévision pour en faire la promotion. Ci-dessous, quelques photos de mes hôtes lors d’entretiens réalisés par une chaîne de télévision Indienne.

 

 

Conférences

 

Les conférences dans les écoles et universités, lors desquelles je partage mon aventure, continuent. Ci-dessous, une photo d’une classe à New Delhi.

 

 

Dans la ville de Chandigarh, un fait divers qui m’aura rendu quelque peu nerveux. Mon hôte, ayant organisé plusieurs conférences, n’a pas souhaité faire la promotion de la conférence en disant que je faisais le tour du monde en stop, que je partageais mon aventure et tentais de faire passer des messages par rapport au réchauffement climatique. Celui-ci a jugé plus efficace de dire à la presse et aux différentes organisations dans lesquelles je devais m’exprimer que j’étais un environnementaliste très réputé en France et que je ferais un exposé sur le réchauffement climatique à l’image de ce que fait Al Gore. « Ce sera plus percutant » me disait-il sans se poser la question de ma compétence dans le domaine. Quelle surprise de voir mon nom dans les journaux avec un tel titre et quelle pression j’avais lorsqu’il m’a fallu défendre une telle position devant les médias et devant de nombreuses personnes !!! Ne me considérant absolument pas expert dans le domaine (même si le sujet m’intéresse au plus haut point et que je développe les problèmes environnementaux dans mes conférences), il m’a fallu rectifier le tir et dire la vérité. Ci-dessous, une photo d’une petite affiche me présentant comme environnementaliste.

 

 

Cuisine Indienne

 

Pour terminer cette brève un petit peu décousue, une petite photo d’Amit (un de mes hôtes à New Delhi) et moi en train d’apprendre la cuisine Indienne.

 

 

Ma prochaine brève traitera de mon parcours à venir au Moyen-Orient. Cependant, étant actuellement bloqué à New Delhi et dans l’expectative concernant mon futur parcours, je ne peux vous en dire davantage.

 

A bientôt