z206. Chine : Impressions

Comme je l’avais fait pour les Etats-Unis (lien) et l’Australie, je vous propose ci-dessous un petit récapitulatif de mes impressions Chinoises. Bien entendu, celles-ci ne peuvent être exhaustives mais elles auront le mérite de lister quelques points qui m’ont plu et d’autres qui m’ont déplu durant mon séjour de quelques 10 semaines en Chine.

 

J’ai aimé

 

1) Sécurité

 

Faire du stop en Chine est considéré par beaucoup comme une prise de risque importante. Je ne suis absolument pas d’accord avec cela et peux vous affirmer haut et fort que la Chine est bien moins dangereuse que la France. Jamais, j’ai bien dit JAMAIS pendant mes 10 semaines passées en Chine je ne me suis senti la moindre seconde en insécurité. Je n’ai par ailleurs pas vu la moindre arme à feu, contrairement à l’Amérique du Nord ou du Sud…

 

2) Police et autres officiels

 

La police Chinoise a été pendant mon parcours absolument REMARQUABLE. Je n’ai jamais rencontré à travers le monde un corps policier cherchant autant à m’aider dans mon aventure. A quelques 10 ou 15 reprises, je me suis présenté au poste de police et A CHAQUE FOIS, les policiers furent très heureux de m’aider en allant parler aux conducteurs. A de nombreuses reprises également, les policiers m’ont pris dans leur voiture pendant de nombreux kilomètres. Merci messieurs. Par ailleurs, il est amusant de constater que dans certains pays, la police a davantage cherché à me mettre des bâtons dans les roues en rendant ma tâche plus compliquée (exemple : Etats-Unis) et dans d’autres, la police fut une source d’aide importante…

 

Ci-dessous, quelques photos avec des policiers Chinois :

 

 

3) La gentillesse de nombreuses personnes

 

Le stop est une activité magnifique dans le sens qu’elle permet en quelques secondes de se faire une bonne idée du caractère des gens car on fait ici appel à l’aide donnée à un parfait inconnu. Il m’est difficile de dire si la proportion de Chinois acceptant de me prendre en stop fut plus importante qu’ailleurs mais je dois reconnaître que j’ai rencontré un nombre très important de gens heureux de prendre part à mon projet. Je souhaite dire Merci à vous tous. Ci-dessous, une compilation de photos sous forme de carte de la Chine, représentant certaines de ces adorables personnes.

 

 

Dans le même ordre d’idées, j’ai eu au moins 7 ou 8 expériences de parfaits inconnus venant à ma rencontre dans la rue en me disant « Welcome to China ! » ou « Welcome to Beijing ! »…Très touchant ! Je me demande si j’ai déjà entendu un Européen dire cela à un visiteur Chinois…

Autre preuve de gentillesse qui m’a beaucoup touché et m’a même parfois mis mal à l’aise est le grand nombre de personnes insistant pour me payer la nourriture ou la boisson. J’ai un budget pour cela et ne cherche jamais à me faire inviter, j’ai donc insisté à de nombreuses reprises pour payer mes repas, voire celui d’autres mais rien à faire, on ne m’a pas souvent laissé le choix…

 

4) Le travail et la volonté d’aller de l’avant

 

La capacité de travail des Chinois m’a fortement impressionné. Cette mentalité d’aller de l’avant et de vouloir faire bouger les choses m’a beaucoup plu. J’ai également apprécié de voir que l’apprentissage des langues et notamment de l’Anglais devient progressivement une priorité (pas toujours évident pour un pays de cette taille). A de nombreuses reprises, j’ai eu l’occasion de vérifier que les jeunes Chinois ont une véritable envie de s’ouvrir au monde extérieur et d’apprendre des langues pour pouvoir communiquer. La Chine coupée du reste du monde, c’est peut-être pour les anciens mais certainement pas pour la nouvelle génération (dans les villes tout du moins), croyez-moi !

 

Concernant la capacité à innover, j’ai vu par ailleurs en Chine de nombreux petits gadgets que je n’avais jamais vus auparavant. Photo ci-dessous, d’un appareil destiné à connaître la température d’une personne en quelques secondes (utilisé par les services de santé à la frontière en revenant de Corée du Nord).

 

 

5) La Chine touristique

 

10 semaines passées en Chine m’ont permis de faire un tour assez complet de ce que la Chine touristique peut offrir. Des monuments historiques aux beautés naturelles, la Chine a de grands atouts et ce n’est pas un hasard si le nombre de visiteurs ne cesse de grimper d’une année sur l’autre.

 

Parmi les monuments historiques, je retiendrai l’armée en terre cuite de Xian, souvent considérée comme la 8ème merveille du monde, l’incontournable grande muraille, la cité interdite et le temple du ciel à Pékin. Voir photos ci-dessous.

 

 

Au niveau naturel, le parc national de Juzhaigou fut l’endroit qui m’a le plus impressionné. La couleur des lacs est tout simplement MAGIQUE. Photos ci-dessous.

 

 

6) Infrastructures

 

J’en ai parlé dans ma précédente newsletter, les infrastructures de la Chine m’ont beaucoup impressionné. Des postes frontières aux autoroutes en passant par les bâtiments des grandes villes, la Chine se distingue fortement en terme d’infrastructures des pays en voie de développement l’entourant (Asie du Sud-est, Mongolie…). Pour un voyageur comme moi faisant de nombreux kilomètres, il est bien sûr appréciable d’avoir des routes dans un état de cette qualité-là.

 

7) La nourriture

 

Tous les plats n’étaient pas à mon goût mais beaucoup de mets locaux m’ont beaucoup plu et vont me manquer maintenant que j’ai quitté le pays.

Parmi les nourritures « exotiques » que j’ai tenté en Chine, je citerais la brochette de scorpion et la scolopendre. Je ne suis bien sûr pas tombé amoureux de cette nourriture et ne la regretterai pas mais je me devais de tenter…

 

 

8) Moins de corruption

 

Le stop est un moyen formidable de se faire une idée du niveau de corruption d’un pays car, assis aux côtés des chauffeurs de camions ou de voitures, il est possible de voir s’il est fréquent de donner le petit billet aux policiers ou non. Cette pratique, très fréquente dans de nombreux pays Asiatiques, que j’ai par exemple pu voir au Népal (où je suis actuellement) après moins de 10 minutes dans le pays, je ne l’ai jamais vue en Chine, malgré de nombreux kilomètres parcourus. Etant données les conséquences très néfastes de la corruption, j’ai été sensible à cela. Ce point concerne bien sûr la « petite » corruption (« de rue »), il ne m’est bien sûr pas possible de donner un avis sur ce qui se passe à d’autres échelons…

 

Je n’ai pas aimé

 

1) Manque d’ouverture d’esprit

 

C’est pour moi le plus important. Le brainwashing instauré par le gouvernement visant à éviter à la population Chinoise de développer leur sens critique et ainsi une éventuelle remise en cause des décisions prises par celui-ci, marche parfaitement. Pendant mon séjour, j’ai tenté d’avoir des discussions touchant à des sujets quelque peu « politiques », tels l’action de la Chine au Tibet, la volonté d’indépendance de Taiwan ou autres, mais toutes ces discussions se sont rapidement soldées sur de retentissants échecs. 100% de mes tentatives de discussion avec des gens censés être « éduqués » sur ces sujets furent infructueux. « Le Tibet ? C’est Chinois, je ne vois pas où est le débat », « Taiwan ? idem, pourquoi me demandes-tu ce que j’en pense ?« … !!!

 

Dans le même ordre d’idées, j’ai été très impressionné par la place que tient encore Mao Zedong aujourd’hui et ce, malgré le terrible héritage qu’il a laissé (grand bond en avant (des millions sont morts de famine), révolution culturelle…). Le culte de la personnalité entourant encore aujourd’hui cet homme (décédé en 1976) est un signe que le gouvernement est capable de faire avaler n’importe quoi à sa population et de la manipuler de façon inquiétante (le gouvernement aime dire par ailleurs que l’action de Mao était à 70% bonne et seulement 30% mauvaise)…

 

Je suis un adepte de l’ouverture d’esprit, du sens critique, du non endoctrinement et ce que fait le gouvernement Chinois, avec succès, est à l’inverse de mon idéal. Je n’ai donc pas aimé cela.

 

Photos ci-dessous du culte Mao. Un pendentif « Mao » qu’on retrouve dans de nombreuses voitures et 2 statues de Mao prises dans les villes de Dandong (frontière Corée du Nord) et Erlian (frontière Mongolie). Nombre de posters et statues de « Chairman Mao » sont très fréquemment rencontrés.

 

 

2) Manque d’hygiène, d’éducation et de savoir vivre

 

Je n’ai pas pour habitude de juger les habitants des pays que je visite et encore moins de les « mettre dans des sacs ». Cependant, n’ayons pas peur des mots, un nombre important de Chinois m’a tout simplement DEGOUTÉ. Si manger la tête dans l’assiette en faisant un bruit pas possible peut être mis sous le chapitre « différence culturelle » (il paraît que c’est un signe d’appréciation de la nourriture), le fait qu’une majorité de la population crache et se vide le nez à chaque instant, à chaque endroit et de la manière la moins discrète possible est un manque d’hygiène notoire à mon goût. En effet, que ce soit dans les restaurants, les bus, les chambres d’hôtel, les salles de bain, les cuisines, les cyber cafés, les camions et même dans leurs propres maisons (autant sur le sol que sur les murs), RIEN, absolument RIEN ne les arrête, ils crachent partout, n’oubliant surtout pas de se racler la gorge en faisant le maximum de bruit. J’avais été prévenu avant d’arriver en Chine mais je dois avouer que la réalité est allée au-delà de ce que j’avais imaginé.

Le gouvernement, bien conscient de la mauvaise image que cette mauvaise habitude donne au pays, surtout à l’approche des jeux Olympiques, où le monde aura les yeux rivés sur la Chine, cherche à éduquer sa population. Ainsi, il est aujourd’hui interdit de cracher dans de nombreux endroits publics dans les grandes villes (amende de 50 Yuens, soit 5 Euros) et les panneaux interdisant de cracher sont fréquents. Il paraît que cette éducation commence à payer dans les grandes villes comme Shanghai ou Beijing. Cependant, je peux vous l’assurer, il y a encore un travail immense à faire dans l’intérieur du pays pour que cette pratique diminue.

 

Ci-dessous, quelques photos d’endroits ayant attiré mon attention :

 

 

Les toilettes sont souvent dans un état désastreux…Celles ci-dessous ne sont pas les pires mais la décence m’interdit de mettre pire sur mon site…

 

 

Dans les stations service récemment construites, un panneau « Keep near, setting up the civilization » montre la voie à suivre aux Chinois…

 

 

3) Cigarette

 

Je croyais que les Français fumaient beaucoup, c’était avant de me rendre en Chine. J’ai été fortement impressionné par la très forte proportion de Chinois (surtout hommes) qui fument. Cependant, cela ne me poserait pas grand problème si cela était fait de façon respectueuse pour les non-fumeurs comme moi, mais c’est tout l’inverse qui se passe. Les Chinois fument PARTOUT et à chaque instant sans le moindre respect pour ceux qui sont autour. Il n’existe en Chine quasiment aucune restriction pour limiter la capacité nocive des fumeurs. Pour ce qui est du stop, je ne vais bien sûr pas me plaindre car j’étais l’invité dans les voitures et camions, mais je ne vous cacherai pas que j’ai vécu des moments très pénibles en respirant sans cesse la fumée des cheminées Chinoises…

 

Pour ce qui est de l’alcool, les Chinois en sont également de gros consommateurs mais cela n’engage que leur propre santé, donc me dérange moins…

 

Photo ci-dessous d’un alcool bien apprécié par les Chinois…

 

 

4) Manque de considération pour l’environnement

 

Selon la banque Mondiale, 16 des 20 villes les plus polluées au monde sont en Chine. Cela n’est pas surprenant, la protection de l’environnement n’est pas importante pour une grande majorité de la population Chinoise et cela est très préoccupant pour le futur de notre planète. Certes, une prise de conscience est progressivement en train de s’opérer mais le chemin à parcourir reste très, très long. Ce point fut développé dans ma précédente newsletter.

 

La pollution est un problème mais ce n’est pas l’unique. De nombreux Chinois n’ont que peu ou pas de respect pour le monde animal. Si le Panda, animal symbole du pays et symbole de la protection de l’environnement (logo du WWF) est aujourd’hui très bien protégé, ce n’est pas le cas de tous les animaux. Pendant mon séjour dans l’Etat du Sichuan, j’ai été invité au « Bear rescue center« , un centre cherchant à donner une seconde vie à des ours traités de façon indigne par des paysans Chinois, afin d’extraire leur bile qui est ensuite utilisée pour la médecine naturelle Chinoise.

 

Après avoir été pris au piège, ces ours passent le reste de leur vie dans des cages à peine plus grande que leur taille. Voir photos ci-dessous.

 

 

 

Certaines de ces pauvres bêtes ont passé plus de 20 ans dans ces petites cages. L’objectif de l’association, lancée par une Australienne il y a quelques années, est d’arrêter cette pratique barbare (il existe par ailleurs aujourd’hui des solutions alternatives pour obtenir le même résultat) et secourir les Ours les uns après les autres. Malheureusement, cette lutte est difficile et un profond travail d’éducation auprès des paysans Chinois est nécessaire. Les fonds permettant à cette association d’opérer viennent essentiellement d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Australie. « Donner de l’argent pour ce type d’association n’est pas dans la culture Chinoise » me dira l’une des employées du centre…Ci-dessous, quelques photos de ces animaux retrouvant petit à petit une vie plus digne (il y a plusieurs étapes avec des cages de plus en plus grandes avant de retrouver une semi-liberté).

 

 

 

Je me sens bien petit à côté d’un Grizzli qui lui aussi avait été capturé.

 

 

Ci-dessous, photos de Pandas, un animal très mignon mais malheureusement en voie de disparition. Un lien sur ma visite au « Panda base research » : http://www.panda.org.cn/english/news/n167.htm

 

 

 

Au niveau de la nourriture, j’ai toujours eu du mal à accepter que le chat et le chien soient des repas comme les autres (surtout dans le sud du pays) et je serais heureux de voir

cette pratique cesser un de ces jours…

 

5) Censure

 

Combien de fois durant mon séjour Chinois je me suis tiré les cheveux en faisant des recherches sur Internet. La censure opérée par le gouvernement est très ennuyante pour quelqu’un comme moi qui aime faire de nombreuses recherches. Tapez dans les moteurs de recherche du type « Google » des mots tels « liberté d’expression« , « démocratie« , « Tibet« , « indépendance Taiwan« , « évènements 1989 place Tienanmen« , « Dalaï-lama » ou bien d’autres, les résultats non censurés seront très limités. L’encyclopédie en ligne « Wikipedia » que j’aime utiliser en général est, quant à elle, complètement inaccessible depuis le territoire Chinois. Pour ce qui est de mon site personnel, je me demande toujours pourquoi il n’a jamais fonctionné sur le territoire Chinois, je n’avais pourtant rien écrit de négatif sur ce pays jusqu’à ce jour…

 

Ci-dessous, quelques photos de ce que donnent des recherches sur le Dalaï-lama (homme que j’aime beaucoup par ailleurs) ou le Tibet depuis la Chine…

 

 

Au niveau des libertés, à noter que par 2 fois, mon passeport m’a été demandé, puis scanné avant de pouvoir utiliser Internet dans la ville de Shanghai. Cela ne fut que 2 fois sur une

trentaine mais je cherche toujours à comprendre pourquoi une telle pratique…

 

6) Négociations

 

Pas de sentiments en Chine. Si le touriste souhaitant acheter quelconque produit est un peu timide ou naïf, il se fera marcher dessus sans la moindre hésitation. J’ai été fortement impressionné de voir à quel point beaucoup de Chinois aiment débuter la négociation en mettant les prix à plus de 10 fois le prix « normal » (ou prix acceptable). Le nombre d’histoires de touristes croyant avoir fait une bonne affaire et payant environ 5 fois le prix « normal » est incroyablement élevé. Par ailleurs, les « scams » (tentatives d’arnaque) sont à chaque coin de rue, notamment dans les grandes villes du type Shanghai ou Beijing. La vigilance est donc requise en Chine…

 

7) Contrefaçon

 

La contrefaçon des marques internationales est une pratique courante dans tous les pays en développement à travers le monde. Cependant, la Chine est probablement numéro 1 au monde dans cette activité. J’ai été impressionné par le nombre de personnes dans les rues accostant les étrangers notamment et souhaitant leur vendre de fausses Rolex ou de faux vêtements de marques connues. La contrefaçon est un peu comme la corruption, elle mine le bon fonctionnement du commerce et doit par conséquent être combattue.

 

8) Consumérisme

 

Si vous pensez que les Américains sont trop matérialistes, allez voir ce qu’il en est sur le territoire Chinois. Les Chinois font du shopping leur passe-temps numéro 1 et ne sont pas prêts de s’arrêter. A la question, « Tu fais quoi ce week-end ?« , « Du shopping bien entendu » sera la réponse la plus vraisemblable. Ceux qui se battent contre l’émergence de sociétés trop matérialistes ont du pain sur la planche dans ce pays…

 

A bientôt