z182. Tournée Asiatique

3.9 milliards d’habitants, soit environ 61% de la population mondiale, une culture des plus diversifiées, une histoire très riche, un potentiel économique immense, etc. Le continent Asiatique est passionnant à bien des égards et il est probablement celui que j’attendais avec le plus d’impatience.

 

La richesse de ce continent pourrait justifier une bonne vingtaine d’années de vagabondage et beaucoup resterait sans aucun doute à découvrir. Je n’aurai pour ma part qu’environ 1 an pour me faire une meilleure idée de ce qu’est l’Asie, futur géant du 21ème siècle…

 

Pendant cette année de stop sur les routes Asiatiques, je partirai bien entendu à la rencontre des locaux via des milliers de Kilomètres passés aux côtés de conducteurs Indonésiens, chinois, Indiens ou encore Vietnamiens (le stop dans certains endroits reculés s’annonce haut en couleur !) mais je compte aussi :

 

–  Rencontrer de nombreuses ONG : A l’image de mes séjours en Afrique et en Amérique Latine, j’irai à la rencontre des gens oeuvrant pour un monde meilleur et vous ferai découvrir leurs actions. J’organiserai également 2 ou 3 journées de rencontre, permettant à certains responsables d’ONG de se connaître et d’étudier des possibilités de synergies et d’entraide.

 

–  Visiter des sites historiques et culturels : Le continent Asiatique peut se vanter d’avoir un immense patrimoine que ce soit en terme de monuments historiques ou d’expressions culturelles sous toutes ses formes. Borobudur, Angkor Wat, Bagan ne sont que des exemples des visites programmées…

 

–  Aider à la reconstruction après Tsunami : Pendant environ 1 mois, je participerai à l’effort de reconstruction de villes dévastées par le Tsunami. Ce mois sera passé dans la région d’Aceh en Indonésie. Je visiterai également plusieurs projets de grande ampleur, notamment celui mené par le Rotary club International.

 

–  Tenter le stop en Birmanie et pourquoi pas un séjour en Corée du Nord : Certains pays que je vais être amené à traverser ont des conditions politiques pour le moins rigides. Si faire du stop en Corée du Nord est chose absolument impossible, l’entrée dans le dernier pays Stalinien au monde ne l’est cependant pas (le stop devra être mis entre parenthèses). Aucune décision définitive n’a été prise à ce sujet mais je ne vous cacherai pas que l’intention et l’envie sont bel et bien présentes…

 

–  Admirer les paysages offerts par des endroits tels que le Népal, le Tibet (stop théoriquement interdit mais pratique une nouvelle fois pas impossible) ou encore le Bhoutan si le permis d’entrée m’est accordé.

 

–  Photographier des animaux légendaires tels que le dragon de Komodo (Indonésie), le Panda (Chine) ou encore le Tigre de Bengale.

 

–  Mieux connaître et faire connaître des projets intéressants pour le futur de notre monde tels que le « 100 dollar laptop » (visite du village pilote au Cambodge), le barrage des 3 gorges en Chine et tant d’autres…

 

–  Prendre le pouls des villes du futur telles Bangalore (Inde), Shanghai (Chine) ou encore Dalian (Chine).

 

–  Partager mon aventure et tenter de faire passer des messages me paraissant importants (tolérance, environnement…) via des centaines de conférences dans des écoles, universités ou autres types d’organisations.

 

Bref, les choses à faire ne manqueront certainement pas lors de cette année qui s’annonce palpitante à bien des niveaux.

A l’image de mes séjours sur les autres continents, je tenterai de partager avec vous les différentes découvertes, impressions et apprentissages que me permet ce tour du monde en stop.

 

Ci-dessous, une carte de l’Asie et du Moyen-Orient qui vous donnera un petit aperçu du trajet envisagé. Bien entendu, rien n’est figé et ce programme sera probablement modifié au fur et à mesure de mon avancement…

 

A bientôt sur les routes Asiatiques…