z168. Le Phénomène « Eglise Universelle » en Amérique Latine

Le christianisme évangélique, qui a favorisé l’élection de George W. Bush en novembre 2004, ne se limite pas aux Etats-Unis et gagne du terrain dans le monde entier. En Chine, en Afrique mais aussi en Amérique Latine, les nouveaux adeptes se comptent par millions. Un des principaux mouvements de cette doctrine s’appelle l’Eglise Universelle, institution d’origine Brésilienne, prenant progressivement un pouvoir considérable non seulement dans le milieu religieux mais également politique…

 

« Eglise Universelle ». Avant mon séjour Brésilien de 2003, ce nom ne me disait strictement rien. Rapidement cependant, après avoir parcouru quelques rues de métropoles Brésiliennes, je m’aperçois de l’importance du phénomène : Des églises à leurs couleurs à chaque coin de rue (ayant par ailleurs plus la forme de cubes que de véritables Eglises, voir photo ci-dessous), des enceintes remplies de fidèles levant les bras au ciel, écoutant les yeux fermés le prêche dynamique d’un maître de cérémonie, des émissions fréquentes à la télévision…

 

 

 

Surpris par l’omniprésence de ce mouvement, non seulement au Brésil mais dans tous les pays d’Amérique Latine, je décide donc de pousser ma recherche un peu plus loin et de me rendre sur place. Cependant, avant de pousser la porte de cette « multinationale de la foi« , souvent considérée comme une véritable secte, je décide de regarder leur émission quotidienne à la télévision (le soir après le journal de la nuit).

 

« Dieu a changé ma vie« , « Dieu a réalisé un nouveau miracle« , « Enfin la prospérité« …les témoignages de fidèles ayant amélioré leur vie grâce à l’Eglise Universelle ne manquent pas sur le canal 4 Mexicain, faisant la promotion de leur réunion.

 

 

« Arrêtez de souffrir et venez nous rejoindre Vendredi à 10h, 16h ou 19h » dans le « Santuario de la Fé » (Sanctuaire de la foi).

 

 

Avant l’Eglise Universelle…

 

 

Après…

 

 

Enfin la prospérité…

 

 

Cherchant à rassembler un maximum de « souffrants » sous son toit, l’Eglise Universelle utilise les grands moyens : Emissions « spirituelles » tous les soirs, dans tous les pays d’Amérique Latine, nombreux événements « publicitaires » dans les quartiers défavorisés (la cible idéale), distribution massive de journaux de propagande…Des opérations Marketing dignes des plus grandes entreprises Américaines…

 

Ayant noté une des adresses de rassemblement, je décide de me rendre sur place. Première surprise, loin des églises vides Européennes, ce « Santuario de la fé » est rempli et rassemble plus de 5000 personnes dans une immense enceinte. Deuxième surprise, le « prêtre » parle Espagnol avec un fort accent Brésilien. Troisième surprise, ce même « prêtre » est accompagné d’un véritable groupe de musique dont toutes les chansons, très dynamiques, dignes de grands groupes de rock (bien loin des « Alléluia » Français), sont reprises par 5000 personnes connaissant parfaitement les paroles et secouant les bras de droite à gauche et de gauche à droite. Quatrième surprise, le prêche se fait plus en criant qu’en parlant et met 5000 personnes en transe, les bras levés et les yeux fermés (voir photos ci-dessous prises à la télévision, les photos étant interdites dans l’enceinte). Cinquième surprise : Dieu est souvent opposé au Démon (si tu n’es pas dans un camp, tu es dans l’autre)…

 

 

 

 

Après 1h30 de chansons et de prêche alternés, ce qui devait arriver arriva. Le « prêtre » demande alors à l’audience : « Qui d’entre vous nous regarde tous les soirs sur le canal 4 ? » Environ 80% lèvent la main. « Vous n’êtes pas sans savoir qu’une telle émission se prépare et coûte de l’argent ! » Ce prêtre, excellent vendeur, demande alors « Qui serait prêt à donner 1000 pesos (environ 100 USD) à l’église Universelle ? Plus vous donnerez de l’argent, plus Dieu vous le rendra. Une bible toute neuve sera donnée à tous les généreux donneurs« . Quelques personnes se lèvent et viennent déposer 1000 pesos dans un sac. « Qui va donner 500 pesos (50 USD) ??? » Plusieurs se lèvent. « 200 pesos ? 100 pesos ? 50 pesos ? 20 pesos ? ». A l’issue de 10 minutes d’explications de pourquoi il faut donner son argent à l’église Universelle, quasiment toute la salle (des gens ayant par ailleurs souvent à peine assez d’argent pour manger) aura donné au moins 20 pesos (2 USD) à cette organisation, qui aura gagnée en une séance une somme très importante, couvrant sans aucun doute bien plus que les frais engendrés par la production de la dite émission télévisée…

 

Mais que souhaite faire l’Eglise Universelle avec cet argent pris au peuple ?

 

Si l’on en croit les différents articles lus sur ce sujet et les reportages télévisés, cette « Eglise des pauvres » est en train de se bâtir un empire médiatique pour mieux faire passer ses messages, car contrôler les médias c’est contrôler les esprits. Ainsi, ils viennent par exemple de racheter « TV Record », une des principales chaînes de TV Brésiliennes.

Et derrière cela ? Derrière cela, l’objectif n’est plus religieux mais politique. L’Eglise Universelle cherche ni plus ni moins la conquête du pouvoir. D’ores et déjà, Marcelo Crivello, le candidat présenté par l’Eglise Universelle est arrivé second aux élections municipales de la ville de Rio de Janeiro et vise maintenant beaucoup plus haut…le titre de gouverneur, puis la présidence…De l’autre côté, Anthony Garotinho, autre candidat évangéliste, peut lui se vanter d’avoir obtenu 19% des voix aux dernières élections présidentielles…(3ème place derrière Lula et José Serra) montrant que le mouvement évangéliste progresse de manière redoutable…Par ailleurs, en 2002, l’Eglise Universelle a envoyé 18 de ses membres au parlement fédéral à Brasilia…18 députés, tous pasteurs…

 

Mais quel type de société souhaitent construire ces soldats de Dieu ?

 

« Une société des plus traditionnelles et conservatrices, avec des programmes sociaux très importants » dira un de ses membres avant d’ajouter « Un Brésil idéal serait un Brésil sans carnaval, sans contact physique avant le mariage, sans avortement, sans mariage homosexuel, avec des femmes ne portant que de longues robes car les corps de l’homme et de la femme appartiennent à Dieu, la bible dicterait tous les comportements…le Brésil ne changera vraiment que lorsque l’Eglise Universelle sera au pouvoir« …

 

L’influence de ce mouvement créé au Brésil en 1977, interprétant la bible à sa façon et n’ayant aucun compte à rendre à l’Eglise Catholique (par ailleurs en perte de vitesse), est donc grandissant non seulement au pays de la samba mais à travers toute l’Amérique Latine. De là à obtenir des fauteuils présidentiels, le chemin est encore bien long mais il me paraît intéressant de partager avec vous l’émergence et la croissance de ce mouvement, qui mêle à la foi religion et gros sous. Quel impact auront ces fous de Dieu sur l’évolution de l’Amérique Latine ? L’avenir nous le dira…

 

A bientôt.