z154. Le baiser le plus long du monde

Petit clin d’oeil

 

Mon tour du monde me permet parfois d’assister à des situations originales. Invité à expliquer mon aventure dans une émission de télévision Québécoise (« Salut, bonjour ! »), j’ai pu assister au concours du baiser le plus long du monde.

 

En ce jour de la St Valentin, Maude Chamard et Sébastien Gravel ont tenu exactement 31 heures, 11 minutes et 50 secondes lèvre contre lèvre remportant ainsi un voyage et 2 500 $ en argent. Le précédent record était de 30 heures, 59 minutes et 27 secondes détenu par des Américains du New Jersey. Félicitations à tous les deux, quelle volonté !

La gagnante m’a confié après son exploit « on avait essayé de s’entraîner mais après 5 minutes on se décollait toujours pour une raison ou une autre« …La compétition permet le dépassement de soi…

 

Je n’ai bien entendu pas assisté aux 31 heures de baiser mais j’ai pu en avoir un petit aperçu. Voici quelques photos.

 

 

 

Les pharmacies donnent sur le baiser quelques statistiques peu ragoûtantes : deux individus s’embrassant échangent en moyenne 40 000 parasites, 250 types de bactéries, 0,7 g d’albumine, 0,45 g de sel, 0,7 g de graisses, 0,18 g de matière organique et dépensent quatre calories par minute.

 

Un baiser sur la joue exige l’activation de 12 muscles faciaux alors que le baiser érotique en sollicite 34.

 

Un couple s’embrassant consommant environ quatre calories par minute, le couple Québécois en a donc dépensé au moins 7436 !

 

A bientôt.