z139. L’incroyable histoire du Volcan Paricutin

A plusieurs reprises lors de mon séjour Mexicain, j’ai eu l’occasion de rencontrer des gens me parlant de ce volcan comme un des endroits à ne pas rater dans ce pays. « Un endroit historique et tellement mythique » me disait Pablo, ami Mexicain vivant dans la capitale. Quand Carlos, homme Mexicain rencontré à Ushuaia en Argentine et me logeant dans la ville de Querétaro au nord de la ville de Mexico city, me proposa de m’y emmener, je n’ai pas hésité une seule seconde… »ce serait avec plaisir, je comptais y aller » lui ai-je répondu…et je n’ai pas regretté, l’histoire de ce volcan faisant partie des 7 merveilles naturelles du monde est tout simplement fascinante…

 

C’était le 20 février 1943. Comme chaque jour Dionisio Pulido, modeste paysan de l’Etat du Michoacán au Mexique va préparer son champ pour ensuite pouvoir semer du maïs. Mais voilà, ce jour n’est pas un jour comme les autres ; ce jour là, de la fumée sort de la terre, une odeur bizarre ressemblant à du soufre se dégage et le sol est bien plus chaud que d’habitude. Pour le moins surpris (surprise compréhensible, mettez-vous à sa place !!!) et croyant à un début d’incendie, il s’en va et appelle un ami à l’aide. Rapidement, ce paysan Mexicain va s’apercevoir que ce n’est pas d’un incendie dont il s’agit mais bien d’une éruption volcanique. Progressivement, et accompagné de nombreux habitants des villages voisins et vulcanologues alertés, il va assister ni plus ni moins à la fracture du sol et à la naissance d’un volcan, le seul volcan dans l’histoire que l’être humain a vu naître sous ses yeux. Depuis ce jour de 1943, la famille peut se vanter d’être propriétaire d’un volcan et le Mexique dispose d’un nouveau volcan, appelé Paricutín.

 

En quelques semaines seulement, l’éruption prit une autre dimension et un véritable cône se forma (voir photos ci-dessous). L’année 1943 vit des explosions de lave énormes allant jusqu’à recouvrir et rayer de la carte plusieurs petits villages, dont notamment San Juan Parangaricutiro. Cette ville d’environ 5.000 habitants ne possède aujourd’hui plus que le haut du clocher de l’Eglise, le reste étant sous les roches volcaniques. Les images parleront d’elles-mêmes, vraiment impressionnant !

 

L’éruption du volcan Paricutín en 1943 (photo trouvée sur Internet) :

 

 

Le volcan Paricutín aujourd’hui, tel que je l’ai vu :

 

 

L’église ensevelie de San Juan Parangaricutiro, l’accès est libre aux touristes mais il faut faire attention car il n’est pas difficile de glisser et tomber entre les roches volcaniques :

 

 

 

 

Né en 1943, ce volcan aura des éruptions de plus en plus petites jusqu’en 1952, année de son extinction. Il mesure aujourd’hui plus de 460 mètres de haut (altitude à 2575 mètres). Plus de 1000 morts ou disparus ont été reportés depuis sa naissance.

 

Le Mexique faisant partie d’un territoire relativement jeune, de tels phénomènes peuvent avoir lieu, même aujourd’hui. La longue chaîne de montagnes qui s’étend de l’Alaska jusqu’à la Terre de feu au sud du Chili, forme ici les deux « Sierra Madre » ; un grand plateau central les sépare. Les nombreux volcans que l’on trouve ici sont la conséquence des mouvements de l’écorce terrestre. Les plus connus sont le Popocatépetl (5452m), l’Orizaba (ou Citlaltépetl, 5700m) et l’Ixtacahuatl au pied desquels se trouve Mexico City. Mais le plus célèbre est bien évidemment le volcan Paricutín ; car ont a pu assister à sa naissance !

 

Pour votre information, les 7 merveilles naturelles du monde sont les suivantes :

 

–  Le Grand Canyon (USA)

–  La chaîne de montagnes de l’Himalaya

–  La barrière de Corail en Australie

–  La Baie de Rio de Janeiro (Brésil)

–  L’Aurore Boréale (appelé aussi « Northern lights »)

–  Les chutes Victoria (frontière Botswana-Zambie en Afrique)

–  Le Volcan Paricutín (Mexique, carte ci-dessous)

 

 

A bientôt.