30. Inde, pays des extrêmes

Bonjour tout le monde,

 

J’espère que vous allez bien et que la rentrée s’est passée de la meilleure des façons.

 

Cela fait un moment que je ne vous ai plus donné de nouvelles, je vais réparer cela dès maintenant.

 

Dans ma précedente newsletter, je vous avais parlé de mon experience d’auto-stop en Chine et de ma traversée du Tibet qui fut certes peu évidente mais des plus intéressantes. Aujourd’hui, après 5 mois passés dans le sous-continent Indien, je tiens à vous faire une rapide synthèse de mon experience. Pour ceux intéressés par davantage de détails, vous trouverez tout ce que vous souhaitez sur mon site internet à l’adresse www.ludovichubler.com

 

L’Inde, pays des extrêmes

 

Plus grande démocratie au monde avec plus de 1 milliard d’habitants et bientôt (au alentours de 2030), pays le plus peuplé au monde, l’Inde est un pays qui ne peut laisser personne indifférent. Sa spiritualité, sa philosophie de vie, la misère d’une grande partie de sa population, ses villes sales et surpeuplées sont autant d’aspects qui impressionnent chacun de ses visiteurs. Impréssionnant mais aussi épuisant. Faire 4 mois de stop dans ce pays m’aura davantage fatigué que plus de 4 ans sur les routes du monde surtout du fait d’une chaleur humide intenable atteignant parfois les 50 degrés. Les camions furent bien souvent de véritables fours desquels je sortais souvent plus léger de plusieurs kilos…

Durant mon séjour Indien, j’ai eu l’occasion de voir différentes facettes de ce pays, en voici rapidement quelques-unes. Vous trouverez davantage de détails sur mon site Internet.

 

L’Inde dynamique

 

Avec plus de 8% de croissance par an, l’Inde est progressivement en train de devenir une véritable puissance mondiale. Mes séjours notamment à Bombay et dans le sud du pays (Bangalore, Chennai) m’ont permis de rendre visite à l’Inde de demain ; celle qui compte davantage d’ingénieurs informatiques que la Silicon Valley, celle qui aujourd’hui récupère les activités sous-traitées des entreprises Américaines, Anglaises ou Françaises mais qui demain cherchera à les créer, etc… Mon séjour notamment dans la ville de Bangalore, la capitale mondiale de la sous-traitance, m’a permis d’aller visiter des centres d’appel et autres entreprises travaillant pour des clients Américains à des prix 4 à 5 fois moins élevés qu’en Occident. Je vous conseille fortement de lire mon rapport sur mon séjour dans le monde du BPO (Business process outsourcing) en cliquant sur le lien suivant :

 

Ci-dessous, une photo prise à Bangalore lors d’un cours « d’accent neutralization » auquel j’ai assisté permettant aux jeunes Indiens de se faire mieux comprendre au télephone.

 

 

l’Inde pauvre

 

Si l’émergence d’une classe moyenne de quelques 400 millions de personnes est indiscutable, il ne faut cependant pas oublier que plusieurs centaines de millions d’autres vivent dans la misère, s’entassant les uns sur les autres dans d’immenses bidonvilles, avec des conditions de vie n’allant malheureusement pas en s’améliorant malgré la croissance actuelle. Durant mon séjour Indien, j’ai eu l’occasion de cotoyer cette population notamment via la visite de nombreuses ONG mais surtout lors de mon passage en tant que volontaire dans la mission de mère Teresa à Calcutta. Une experience unique qui fut des plus enrichissantes. Je vous encourage à lire mon compte-rendu « les plus pauvres d’entre les plus pauvres » en cliquant sur le lien suivant :

 

Photo ci-dessous du centre dans lequel je suis resté pour faire un peu de volontariat.

 

 

Ci-dessous, une photo prise dans la ville de Calcutta

 

 

Comme ce fut le cas à San Salvador en Amérique Centrale et à Djakarta en Indonésie, j’ai profité de mon séjour Indien pour organiser une nouvelle journée de rencontre entre ONGs. Ainsi, le 11 août dernier dans la capitale Indienne New Delhi, 31 personnes venant de 17 ONGs différentes travaillant sur la même problematique des enfants de la rue se sont rassemblées autour d’une table afin de faire connaissance, apprendre les uns des autres et chercher d’éventuelles synérgies (1+1=3). Plus de détails en cliquant sur le lien suivant : http://www.sekoyamag.com/nouveausite/SPIP/breve.php3 ?id_breve=465

 

Photos ci-dessous prises pendant cette journée de rencontre :

 

 

L’Inde spirituelle

 

En Inde, la spiritualité est partout. Balladez-vous quelques minutes dans le centre ville de Delhi, Calcutta, Bombay dans ou n’importe quelle autre ville, vous croiserez à chaque coin de rue de nombreux temples Hindouistes dédiés à Krishna, Vishnu, Shiva, Ganesh ou à un des nombreux Dieu que compte cette religion. Rendez-vous à Varanasi (ex-Benares), haut-lieu sacré de l’Hindouisme, et vous verrez à quel point la spiritualité est au coeur de la vie de nombreux Indiens.

 

Ci-dessous, quelques photos de la spiritualité Indienne.

 

 

Une photo d’un coin pour la prière dans une maison. La plupart des maisons en Inde ont un espace prévu pour l’adoration et la spiritualité.

 

 

Ci-dessous, une photo avec des Sadhus, hommes considerés comme sacrés dans le monde Hindouiste.

 

 

La population Indienne m’a fait découvrir plusieurs visages. D’un côté, celle d’un pays accueillant où les visiteurs, surtout étrangers, sont considerés comme de véritables Dieux et traités comme tels. Ci-dessous, quelques photos montrant cet excellent accueil…

 

 

 

De l’autre, celle d’un pays où la compétition entre les locaux est constante et où les mots « respect » et « organisation » n’ont que peu de signification (files d’attente non respectées, conduite erratique, peu de politesse…).

 

Retrouvez en cliquant sur le lien suivant 10 aspects de l’Inde m’ayant plu et 10 aspects m’ayant déplu :

 

Ci-dessous, la carte du trajet que j’ai effectué en Inde.

 

 

Je vais maintenant aller vers le nord de l’Inde puis rentrer au Pakistan. Je vous tiendrai au courant du trajet prévu dans le Moyen-Orient dans ma prochaine newsletter.

 

Avant de terminer, quelques photos prises lors de conférences données en Inde et deux photos de l’incontournable Taj Mahal, merveille architecturale située dans la ville d’Agra au sud de Delhi.

 

 

 

A bientôt

Ludo