90. Ushuaia, la ville du bout du monde

Ushuaïa, 27 novembre, 09h30 : Nous sommes à quelques jours du début de l’été et pourtant, il ne fait que 2 degrés dehors et la neige tombe fort, très fort recouvrant ainsi la ville d’un épais manteau blanc.

 

Si on en croit les Argentins, Ushuaïa est la ville la plus australe du monde, communément appelée « la fin du monde ». Si on en croit les Chiliens, Puerto Williams est la ville la plus australe du monde. Qui croire ? En fait, la réponse se trouve dans la définition même du mot ville, à partir de quel moment pouvons-nous appeler une commune « ville » ??? Puerto Williams est une base militaire Chilienne dans laquelle réside environ 1000 militaires et 1000 civils, Ushuaïa compte aujourd’hui plus de 50.000 habitants…Puerto Williams est plus bas mais est-ce une ville ? La question reste posée…

 

Quoi qu’il en soit, le mot Ushuaïa fait rêver, qui n’a jamais regardé une carte du monde en se demandant que pouvait-il bien y avoir dans cet endroit si coupé du monde ? Certainement pas moi qui avant mon départ avais les yeux rivés sur l’extrême sud du continent Américain appartenant à la province de la Terre de feu.

 

Cela fait maintenant 3 semaines que je suis ici où je travaille toujours en tant que serveur dans un restaurant.

 

Cette ville qui avait 8.000 habitants en 1960 et près de 60.000 aujourd’hui est à la fois passionante et décevante. Si sa position géographique la rend mythique et superbe du fait des jolies montagnes enneigées qui l’entoure, la ville elle-même n’a rien d’exceptionnelle. L’explosion du tourisme ces dernière années a fait perdre l’âme et le mystère qui pouvait exister naguère. En effet, Ushuaïa a aujourd’hui plus l’aspect d’une station de ski construite pour touristes qu’autre chose. Boutiques de souvenirs, bureaux de change ou agences de voyages proposant des sorties à la journée se succèdent les unes aux autres. Sur le plan touristique, l’intéressant dans la région, ce n’est pas donc pas la ville mais la nature qui l’entoure avec un parc national permettant de voir faune et flore dans un joli décor de montagnes blanches.

 

Au niveau historique, retenez que le navigateur Magellan découvrit la Terre de Feu en 1520 et lui donna ce nom après avoir aperçu des lignes de fumée des indigènes (Indiens des tribus Yamanas, Onas et Alacalufs). Le début du 20ème siècle marque le déclin puis la disparition des populations indigènes incapables de s’habituer aux modes de vie sédentaires, décimés par les maladies ou directement exterminés. L’histoire d’Ushuaïa est surtout connue pour la célèbre prison qui rassemblait jusqu’en 1947 les plus grands récidivistes Argentins.

 

A travers mon travail de serveur ici et mon désir permanent de rencontrer la population locale, j’au pu me rendre compte d’un certain contraste entre la joie des touristes qui viennent à Ushuaïa pour quelques jours profiter du bout du monde et les locaux qui semblent souvent tristes et peu heureux de vivre ici. En effet, lors de nombreuses discussions que j’ai eu avec les locaux, ces paroles sont souvent revenues « Tu sais Ludo, je suis venu vivre ici depuis quelques temps car ici il y a du travail et on peut gagner bien mieux qu’ailleurs en Argentine…je veux économiser un peu puis je reviendrai vivre près de ma famille qui habite dans le nord du pays…le climat ici est terrible, il ne fait jamais chaud, le soleil est important pour le moral…nous sommes coupés du monde ici, le voyage par la route est très difficile (cf. nombreuses routes non goudronées) et par avion très cher ».

 

Si il est important de ne pas généraliser car d’autres locaux mettent en avant la proximité avec une belle nature et la non-violence contrastant avec la capitale Buenos Aires, les habitants d’Ushuaïa m’ont personnellement parus assez peu gais contrastant avec mon experience Brésilienne qui fût tout le contraire.

 

Soleil et mental sont-ils deux choses à associer ? La question est posée mais je tendrais à répondre par la positive de part mon expérience personnelle.

 

A bientôt.

 

Pour terminer, une petite vue de la ville et de moi en situation de serveur avec un énorme crabe, spécialité de la maison.