82. Au revoir le Brésil, bonjour l’Argentine

« Saudade », ce mot Portugais très utilisé au Brésil n’existe dans aucune autre langue et reste intraduisible en francais. Sa signification est un mélange de mélancolie, de nostalgie et de bons souvenirs. Ce sentiment est un peu le mien au moment ou je viens de quitter le pays de la samba qui m’a tant charmé durant ces 4 derniers mois. Plus qu’un pays, c’est tout un peuple que j’ai trouvé très attachant et particulièrement attractif. Son allégresse, sa joie de vivre, son dynamisme et son goût pour la musique et le sport me laisseront du peuple Brésilien une image très positive. Certes, tout n’est pas rose au Brésil, les inégalités entre riches et pauvres sont très marquées, la rigueur et l’organisation pas toujours optimum, la ponctualité un mot absent du vocabulaire Brésilien…etc… mais peu importe, j’ai aimé le Brésil.

 

Au moment où je quitte la ville de Florianopolis, je pense me diriger vers Montevideo, capitale de l’Uruguay. Ainsi, je débute la descente avec cette idée en tête mais voilà, énorme coup de chance, une des premières voitures a qui je m’adresse se rend à ….Buenos Aires, capitale de l’Argentine située environ 1700 Kms plus au sud. L’auto-stop étant une pratique demandant une certaine fléxibilité, je décide de me rendre avec eux jusqu’au bout (apres qu’ils me l’eurent proposé bien entendu). C’est ainsi que ce couple de jeunes gens me prend à son bord et me permet ainsi de battre mon record de distance avec une seule voiture. Le passage en Uruguay aura donc été plus anecdotique qu’autre chose (3 heures pour traverser une partie du pays avant de se rendre en Argentine) et me voila maintenant dans la capitale Argentine ou je retrouve un ami qui va me loger pendant environ 1 semaine.

Etant donné que je n’ai pas encore vu beaucoup de choses de la ville, je ferai une prochaine breve sur Buenos Aires et l’Argentine dans les prochains temps. Ma premiere réaction est de voir une ville ressemblant étrangement a une ville Européenne, l’architecture est à prédominance francaise, les voitures sont souvent des Fiat, Renault ou Peugeot, les habitants sont a 65% (selon un chiffre qui m’a été donné) de descendance Italienne, la langue parlée est l’Espagnol (qui par ailleurs me donne beaucoup de problème car les mots me viennent en Portugais et je ne comprends rien a ce que les gens me racontent, j’ai maintenant 5 ou 6 mois et 11 pays hispanophones à la suite pour progresser). De nombreux monuments sont très jolis et la ville peut se vanter de posséder l’avenue (9 de julho) la plus large du monde (un peu plus de 100 mètres soit environ un terrain de football).

 

A très bientot