80. Oktoberfest de Blumenau

Oktoberfest, ce nom Allemand dit sans doute quelque chose à tout Européen qui se respecte. Pour ceux qui ne connaissent pas et qui ne maîtrisent pas la langue de Goethe, l’Oktoberfest, qui veut dire en bon français la fête du mois d’Octobre, est la grande fête de la bière qui a lieu tous les ans dans la ville de Munich et qui rassemble des centaines de milliers de personnes en Bavière.

 

Mais voilà, ce n’est pas en Allemagne que je suis (mon tour serait alors tout près de la fin ce qui est loin d’être le cas) mais dans le sud du Brésil et plus particulièrement dans l’état de Santa Catarina. Une des particularités de cet état est de disposer de nombreux descendants Italiens et Allemands. Ainsi, de façon assez surprenante, de nombreuses villes aux noms Allemands prennent place dans le paysage brésilien et la première langue parlée n’est pas toujours le Portugais, nombreux sont ceux souhaitant garder l’Allemand comme langage principal. Parmi ces villes très Germaniques, je me suis rendu l’espace d’une journée, et après environ 1000 kms d’auto-stop qui se sont bien passés depuis les chutes d’Iguaçu, dans la ville de Blumenau (250,000 habitants) organisant depuis déjà une quinzaine d’années sa propre Oktoberfest sur le modèle Bavarois du 2 au 19 octobre.

 

La ville, située dans la vallée verdoyante du fleuve Itajaï-Açu, avec ses maisons à colombages en brique rouge, ses enseignes en lettres gothiques et ses brasseries pourrait tout naturellement trouver sa place dans le paysage bavarois (voir photos ci-dessous).

 

 

 

Dans l’agglomération, où plus de 40% de la population est d’origine allemande, le centre commercial s’appelle Neumarkt et les brasseries Bierkrug.

 

Rapidement après être entré dans la ville, je me crois en Allemagne tant l’environnment (architecture, drapeaux aux couleurs noir, rouge et jaune..) mais aussi la musique (voir photo ci-dessous) et les costumes traditionnels portés à l’occasion de l’Oktoberfest me rappellent l’ambiance germanique (que je connais bien étant originaire de Strasbourg à la frontière Allemande).

 

 

 

Si la fête de la bière est déjà bien active durant la journée, c’est surtout le soir que les Germano-Brésiliens mais aussi les autres se « lâchent ». Chaque année, près de 600,000 touristes viennent dans le « Proeb », l’endroit reservé à célébrer l’Oktoberfest comme il se doit et ainsi consommer plus de 300,000 litres de bières en 17 jours.

 

Et concrètement, comment ça marche ? Le concept est très simple, un endroit très vaste est reservé pour concentrer la fête.

 

L’entrée dans ce « temple de la bière » est payante (10 Réais soit 3 Euros). Ensuite, des petites cabines sont présentes pour vendre des tickets (1 chopp de 400ml = 2,5 Réais soit moins d’un Euro) puis les serveurs et serveuses attendent pour servir les bières (voir photos).

 

 

 

Puisqu’une fête sans musique et danse ne serait pas une fête, 4 scènes avec des groupes Allemands et des grandes pistes de danses sont installées pour le bonheur des fêtards souvent venus déguisés qu’ils soient jeunes ou moins jeunes (voir photos).

 

 

 

 

Inutile de vous dire que rapidement la musique Allemande devient de plus en plus Brésilienne car la grande majorité des gens présents restent des Brésiliens et que la bière consommée à des rythmes assez impressionnants rend la fête assez folle.

 

Bien sûr, l’Oktoberfest a sa mascotte, ses miss et ses concours masculins et féminins de buveurs de bière (grands verres de 1 litre)-

(voir photos) :

 

 

 

 

 

Après tout cela, il faut rentrer mais surtout ne pas conduire en état d’ivresse sinon :

 

 

A bientôt