77. Sao Paulo

São Paulo, ville immense, plus grande d’Amérique du Sud avec une population estimée à 19 millions d’habitants ! (Banlieue comprise) autant dire environ 2 fois et demie la population de Paris pour donner un comparatif. Cette ville est sans aucun doute la plus moderne et la plus cosmopolite du Brésil (avec de nombreux quartiers regroupant des ethnies différentes). Ses habitants, appelés les « Paulistas », se plaignent souvent du traffic intense, de la pollution importante ou de la violence (que je n’ai, une fois de plus, personellement pas ressentie outre mesure) mais seuls peu d’entre eux rêvent d’aller vivre ailleurs.

 

São Paulo peut être intimidant par sa taille (vraiment impressionnante) et par le grand nombre de buildings mais, si vous êtes accompagné d’une personne connaissant bien la ville, vous découvrirez une ville très dynamique disposant de tout ce qu’une grande mégalopole moderne peut avoir : nombreux spectacles et évenements de grande envergure, nombreux magasins fonctionnant 24h/24, vie nocturne très active, nombreux musées de toutes sortes…Le style de vie est, quant à lui, très ressemblant aux grandes villes Européennes.

 

São Paulo, qui fût fondé en 1554 (bientôt le 450ème anniversaire !), devint rapidement le siège des bandeirantes, ces pionniers exploitant les ésclaves qui étaient chargés de répendre le contrôle du royaume Portugais dans tout le pays. Aux 18ème siècle, les bandeirantes découvrirent l’or dans les états du Minas Gerais, du Goías et du Mato Grosso (je rappelle que le Brésil dispose de 26 états plus le district féderal qu’est Brasilia). A la fin du 19ème siècle, l’expansion rapide de la culture du café dans l’état de São Paulo (oui, São Paulo est le nom de la ville mais aussi de l’état, tout comme Rio de Janeiro), la construction de voies de chemin de fer, les débuts de l’industrie et une forte immigration d’Européens ont lançé une forte croissance de la population qui continue aujourd’hui même si elle s’est attenuée ces dernières années. São Paulo est aujourd’hui sans conteste la capitale économique du Brésil où siègent la grande majorité des grandes entreprises nationales ou internationales. Un chiffre pour illustrer ceci : 60% du PNB du Brésil se trouve dans l’état de São Paulo !

 

Sur un plan plus personnel, je ne vais pas vous cacher que São Paulo m’attire beaucoup moins que Rio qui fût ma ville preferée jusqu’à maintenant (ce n’est pas vraiment une surprise !). Si son activité débordante et son intensité sont fascinants, la ville n’est pas très belle, peu attrayante et surtout trop grande à mon goût. Si je reste un petit peu plus longtemps que prévu, c’est parce que j’ai eu plusieurs contacts avec des médias (journaux et télevision) et que certains souhaiteraient m’inviter sur leur plateau pour parler de mon aventure. Etant donné que faire connaître son projet est toujours plaisant et que les émissions semblent intéressantes, je reste un petit peu, je vous dirai ce qu’il en sortira…J’ai appris une chose ces derniers mois (pas seulement au Brésil), c’est de ne jamais se réjouir trop tôt et d’avoir une confiance relative dans ce que les gens peuvent annoncer…

 

Le départ vers Foz de Iguaçu (avec les chutes d’eau du même nom) devrait avoir lieu, sauf surprise, durant le cours de la semaine prochaine, je vous tiendrai au courant. La sortie de la ville de São Paulo en stop s’annonce périlleuse vu l’énorme péripherie de la ville…

 

Quelques photos de São Paulo pour terminer.

 

 

 

 

 

A bientôt.