51. Grande Joie !

Oui, grande joie, c’est le moins que je puisse dire car J’AI TROUVE UN BATEAU…et quel bateau !!! Explications.

 

Comme je vous l’avais déjà notifié dans mon précedent report, 3 pistes intéressantes s’étaient ouvertes lors de mes recherches de mardi. Parmi ces 3 pistes, 2 skippers devaient me donner une réponse hier pour me prendre jusqu’au Brésil (le 3ème ne part que dans 2 mois) :

 

–  Le Blue Odyssey : Cette famille de Suédois (un couple avec 3 enfants) parcourant le monde en voilier m’a annoncé sa décision hier vers 14h00. « Nous avons décidé de ne prendre aucun équipage car nous souhaitons garder notre intimité familiale, c’est pour nous la première fois que nous traversons l’Atlantique et nous souhaitons rester entre nous. Avoir quelqu’un d’autre nous ferait perdre un peu de liberté, celle de pouvoir se mettre nue à bord par exemple, nous sommes désolés mais vous souhaitons bonne chance ». Réponse donc négative, la réponse de « Balou » (nom du bateau) devient alors très importante.

 

–  Le « Balou » : Paul (et non Roger comme je l’ai malencontreusement appelé hier dans ma brève) m’avait fixé rendez-vous à 18h30 pour me donner une réponse afin qu’il puisse discuter de ma venue avec sa compagne. Arrivé à 18h30, il me dit qu’il ne me donnera pas de réponse ce soir et que sa compagne veut me rencontrer, nous passons alors toute la soirée tous les 3 à manger un excellent saumon puis me dit de revenir le lendemain matin (donc aujourd’hui) pour connaître le verdict. Ce « stress » de l’attente du résultat me fait penser à un résultat d’examen ou d’entretien. Ce matin, je retourne donc voir Paul et sa compagne qui me disent « Bon, nous avons réflechi et t’acceptons à bord, cependant tu seras en charge de la vaisselle (comme nous en avions déjà discuté), tu feras ton travail d’équipier et tu participeras aux frais de la nourriture ». Marché conclu, le programme sera donc le suivant :

 

Départ de Las Palmas le 3 avril au soir puis 1 semaine de visite des différentes îles des Canaries. Ensuite, nous partirons direction le Cap-vert (4 à 5 jours de navigation) où le bateau restera à quai pendant une vingtaine de jours durant lesquels j’irai me balader sur les îles ou je chercherai un petit boulot…à voir. Début mai, nous repartirons direction le Brésil en faisant une petite halte de 4-5 jours sur la petite île (paradisiaque semble t-il) de Fernando de Noronha avant de rejoindre début juin Salvador de Bahia où ils me laisseront tout seul et d’où je commencerai mon experience d’auto-stop en Amérique du Sud (qui s’annonce difficile) direction Rio de Janeiro où je rejoindrai une partie de ma famille.

 

Ce voyage va donc me prendre 2 mois ce qui est bien plus que ce que j’avais envisagé au depart mais peu importe, je n’ai qu’une vie et je n’aurai probablement plus jamais l’occasion de vivre une experience semblable.

 

Pour ce qui est du bateau, le Balou est un superbe Catamaran construit de A à Z par le skipper (4 ans et demie de travail et 25.000 heures), il fait 14,5 métres de long, 7,5 de large, coûte plus de 4 millions de francs (ce qui donne une idée de la belle bête que c’est) et dispose d’un grand filet à l’avant pour jouer avec les dauphins.

 

Quel bonheur d’avoir cette chance, je suis le plus heureux du monde. L’attente de près d’un mois et demie valait vraiment la peine. Comme quoi, patience et perseverance finissent toujours par payer.

 

Si par hasard, certains d’entre vous souhaitaient un jour ou l’autre faire du bateau-stop et chercher un bateau pour traverser l’Atlantique, je vous conseille de venir à Las Palmas qui est un très bon port mais entre les mois d’octobre et fin janvier (fin novembre est le mieux). A cette époque, il y a semble t-il des bâteaux partant tous les jours et cherchant souvent des équipiers…