49. 1ère Journée de Bateau-Stop à Las Palmas

Apres une excellente nuit passee dans un petit hotel (la deuxieme depuis le debut du tour), je me suis rendu vers le port afin de trouver ce fichu bateau qui pourra m’emmener Outre-Atlantique en esperant que ce soit vraiment plus simple qu’a Dakar.

Premiere etape, je me rends au Marina’s, l’endroit ou « stationnent » tous les voiliers et premiere agreable surprise, il y en a vraiment beaucoup, quelques centaines. Le port ou sont les voiliers est comparable a ceux du sud de la France avec de longs pontons se succedant les uns aux autres.

 

Je me rends alors dans les bureaux s’occupant de tous les voiliers afin de connaitre ceux en partance vers le Bresil. Comme je le savais deja, le responsable me dit « vous savez, vous ne venez pas a la meilleure epoque de l’annee, en ce moment les bateaux partant vers le Bresil ne sont vraiment pas nombreux, il faut venir entre Octobre et Janvier, voire Fevrier, a cette epoque des bateaux partent tous les jours pour l’Amerique latine mais en ce moment…allez tout de meme voir dans les allees 15, 16 et 17 et interrogez les skippers sur leur destinations ». Peu surpris par ces paroles que j’avais deja entendues a Dakar, je passe ma matinee a interroger de nombreuses personnes qui confirment le peu de depart mais me confirment aussi qu’il n’est pas impossible de prendre la mer en ce moment et que c’est jouable d’en trouver. Je rencontre alors une vingtaine de skippers et, bilan de la journee, 3 pistes serieuses sont ouvertes :

 

1) Le « Blue Odissey », ce grand voilier bleu partira lundi sur le Cap Vert, il y restera environ 1 mois puis partira sur le Bresil (vers Recife). A son bord, un couple de Suedois avec 3 enfants (un de 5 ans, 2 jumeaux de 3 ans) ayant decide de tout lacher pour parcourir le monde en voilier. J’ai passe environ 1 heure avec cette famille tres sympathique, ils vont reflechir et me donner la reponse jeudi. Une telle decision ne se prend pas en 2 minutes car ils m’auront ensuite peut-être 2 mois sur le dos ce qui n’est pas une mince affaire…Pour « payer » la traversee, j’ai propose de faire la cuisine (les pauvres !), la vaisselle, garder les enfants et jouer mon rôle d’equipier…Affaire a suivre.

 

2) Le « Balou » : Ce superbe Catamaran a ete construit de A a Z en 4 ans et demie et 25.000 heures de travail par Roger (je ne suis plus sûr de son prenom) qui parcourt maintenant le globe a son bord. Il partira le 10 avril vers le Cap Vert, y restera 2 semaines puis ira a Salvador de Bahia au Bresil. Il devrait y arriver selon lui vers debut juin. J’ai passe une petite heure avec lui, il est tres sympa, il doit discuter de ma presence sur le bateau avec sa compagne (qui n’etait pas presente) et me donnera sa reponse…jeudi. Pour « payer » ma traversee, je n’aurai qu’une chose a faire : jouer mon rôle d’equipier (je ne l’ai jamais fait, il faudra que j’apprenne). Sur le devant du Catamaran, il y a un grand filet sur lequel on peut se coucher qui, selon lui, sert a jouer avec les dauphins qui se mettent en dessous…Ca met l’eau a la bouche.

 

3) Le « Tatou » : Ce Skipper Lituanien traverse l’Afrique et l’Amerique en solitaire, il quittera les Canaries pour aller au Bresil dans environ 2 mois car il doit faire des reparations. Il est d’accord pour me prendre a son bord et constitue un solution ultime interessante.

 

Voila pour aujourd’hui, je ne suis alle voir que les voiliers ce qui n’est pas une mince affaire, j’irai voir demain si il y a des bateaux de croisieres partant sur le Bresil ou des yachts. La solution bateaux de marchandises est mise de côte pour le moment vu mes difficultes en Afrique… Pour le logement, l’hôtel m’a offert une nuit apres que j’ai explique le projet, super sympa !!!