48. Arrivé à Las Palmas. Que de contrastes !

Avant toute chose, desole pour le manque d’accents, les claviers sont des qwerty, il faudra donc s’habituer.

 

Ca y est, apres plus d’un mois passe a Dakar, me voila maintenant a Las Palmas, la principale ville de l’archipel des Canaries.

 

L’avion-stop s’est tres bien passe d’autant plus que j’ai ete accueilli sur l’ile de Sal dans l’archipel du Cap-vert (escale de l’avion) par une dame qui m’a emmene dans le salon business et m’a surclasse en business class alors que je n’avais bien entendu rien demande.

 

Le contraste etait donc enorme entre le peu de confort que j’ai eu jusqu’a maintenant lors de mon tour du monde (pas de douche chaude en 2 mois, certaines nuits sous la tente…) et celui qui m’a, tres gentiment, etait offert par TACV. Un grand merci pour votre aide precieuse, je n’en attendais pas tant…

 

J’ai donc pu decouvrir rapidement l’archipel du Cap-vert, un archipel de 10 îles (9 sont habitees) de 400.000 habitants situe au large du Senegal. J’ai notamment ete surpris de voir que les gens sont plus de type Bresilien qu’Africain (d’ailleurs, ils parlent Portugais). Pour en savoir plus sur le Cap vert, cliquez ici.

 

Je suis donc maintenant a Las Palmas et ca me fait un vrai choc tant les differences sont nombreuses avec l’Afrique, j’ai vraiment l’impression d’etre dans un autre monde. Et oui, je suis de retour en Europe (les Canaries appartiennent a l’Espagne), je dois donc reutiliser l’Euro que je pensais avoir mis de cote pendant bien longtemps, je dois me rehabituer a ne plus parler francais et donc a galerer avec l’Espagnol, je dois me faire au fait que je ne peux plus manger pour moins d’un Euro, que tout coûte bien plus cher qu’en Afrique…

 

Las Palmas est une grande ville tres moderne avec toutes les enseignes bien connues en Europe que je n’avais plus vu depuis bien longtemps (Carrefour, Mc Donald’s…). Le climat est tres doux, il fait une bonne vingtaine de degres soit un peu plus frais qu’a Dakar mais un climat agreable.

 

Fini donc d’etre accoste toutes les 10 secondes dans la rue pour que je donne de l’argent, je peux maintenant marcher tranquillement, finies les negociations intempestives pour l’achat de tout et rien, les prix sont maintenant fixes, finis les gens qui urinent dans la rue et qui jettent tout par terre, les rues sont propres ici mais aussi finie la bonne humeur Senegalaise, fini le social living Africain (l’entraide quasi systematique), finis les repas sans cesse a base de riz, fini l’Islam, fini le Mbalax et le Djembe (musique Africaine), finis les Khftans (costumes traditionnels)…

 

Las Palmas est une ville tres developpee, comparable aux autres grandes villes Espagnoles. Les îles Canaries sont tres touristiques, les allemandes y viennent par milliers mais restent en general dans le sud de l’île (environ 70 Kms au sud de Las Palmas) pour profiter des plages et du soleil… Pour le logement, j’ai choisi la solution de facilite pour ce soir, je dormirai dans un petit hotel pres du Marina’s l’endroit ou « stationnent » tous les voiliers que j’irai voir demain…Je vais donc pouvoir prendre une douche chaude avec de la pression, utiliser des toilettes de type « Europeen »…les petits plaisirs simples de la vie qu’on apprecie doublement quand on en a ete prive pendant un moment.