46. L’incroyable Lac Rose

A deux reprises lors de mon séjour à Dakar, j’ai eu l’occasion de me rendre au lac Rose, cette formidable merveille de la nature qui est sans aucun doute le paysage qui m’a le plus touché depuis le début de mon tour du monde (le désert fût aussi très impressionnant à voir).

 

Le lac Retba, plus connu sous le nom de lac Rose, doit sa renommée à sa teinte qui vire du rose au mauve en fonction de l’intensité des rayons solaires, et également au rallye Paris-Dakar dont il constitue l’ultime étape.

 

Se trouvant à environ 30 km au nord-est de la capitale Dakar, c’est un des sites les plus visités de la presqu’île du Cap-Vert (à ne pas confondre avec les îles du Cap-vert situées à 800 Kms au large de Dakar).

 

Le lac Rose est un grand lagon peu profond, situé à quelques centaines de mètres de l’océan et entouré de dunes et de filaos. Il doit sa couleur à la présence de micro-organismes et à la forte concentration de minéraux.

 

Jour et nuit, il y règne une intense activité de centaines de personnes se livrant à l’extraction du sel (380 grammes dans chaque litre). Enfoncés jusqu’à la taille, les hommes arrachent les croûtes de sel déposés sur le fond et remplissent des pirogues que des femmes portent, à intervalles réguliers, à la berge. Le sel récolté est ensuite vendu à des intermédiaires qui le commercialisent en ville. Il est dit par ici que le sel du lac est menacé car en quantité limitée.

 

Mais le plus impressionnant à mon goût se passe lorsqu’on se baigne dedans car la très forte teneur en sel nous permet de flotter sur l’eau comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous où je fais une petite sieste sur l’eau…tout simplement impressionnant. Par contre, j’ai eu la mauvaise idée d’ouvrir les yeux sous l’eau, cette bétise de ma part m’a valu une bonne vingtaine de minutes d’aveuglement où mes yeux piquaient comme jamais. « Live and learn ».