38. Les dernières solutions possibles

Comme vous avez certainement pu vous en rendre compte, le bateau-stop est bien plus difficile que l’auto-stop car une petite négociation de 5 minutes ne permet pas d’être embarqué. Cependant, je ne suis pas prêt de baisser les bras, voici alors les dernières solutions possibles (dans le désordre) :

 

1) Le prochain bateau de marchandises (celui qui était prévu aujourd’hui fût annulé) sera le 17 mars, je me suis mis en relation avec le propriétaire du navire en Allemagne, je vous tiendrai au courant de l’évolution des choses. Je vous rappelle que seul le propriétaire du bateau peut prendre la décision de me faire embarquer.

 

2) Si cette possibilité du 17 mars ne marche pas, je peux toujours attendre et tenter avec les prochains navires (environ 1 navire pour le Brésil par semaine).

 

3) Je suis retourné aujourd’hui au club de voile, rien de nouveau, toujours très peu d’espoir qu’un nouveau voilier parte sur le Brésil avant le mois de décembre (retour des vents favorables).

 

4) J’ai pris quelques contacts pour l’avion-stop avec des avions privés qui pourraient m’emmener au Cap-vert…à suivre. La possibilité de l’avion-stop avec les avions commerciaux me semble difficile mais qui ne tente rien n’a rien…alors pourquoi pas en ultime recours.

 

5) Je peux descendre en auto-stop, voire bateau-stop sur le prochain port au sud qui est….Le Cap en Afrique du Sud (Abidjan est à éviter actuellement)…solution très moyenne vue les conditions politiques de certains pays comme l’Angola ou la Namibie que je préfererais ne pas traverser.

 

6) Je pourrais faire mon tour dans l’autre sens et partir vers l’Est mais le probable conflit en Irak fait que je ne suis pas pressé d’arriver dans le Moyen-orient…

 

7) J’essaie aussi de voir d’eventuels bateaux partant sur Las Palmas dans les Canaries (important port) ou pour le Cap vert (port situé à 800 Kms au large de Dakar où les bateaux venant d’Europe font souvent escale avant de rejoindre l’Amérique du Sud).

 

8) Si vous avez d’autres idées, je suis preneur…(après de nombreuses recherches, je pense pouvoir affirmer qu’il n’y a pas de clubs de yachts à Dakar et qu’il n’y a pas de bateaux de croisière prévu pour les prochaines semaines).

 

Voilà la situation actuelle, j’éspère qu’elle pourra évoluer rapidement…Je garde cependant le moral et la santé…ce qui est le plus important…