31. Traversée Pakistan et Afghanistan

Assalam alikoum tout le monde,

 

J’espère que vous allez bien.

 

A 2 mois de la fin de mon tour du monde, je tiens à vous faire parvenir quelques nouvelles fraîches.

 

Je me trouve actuellement dans la ville de Bukhara en Ouzbekistan. Depuis mon séjour en Inde et ma dernière newsletter, j’ai traversé 3 pays fascinants : Le Pakistan, l’Afghanistan et le Tadjikistan.

 

Malheureusement, les 2 premiers pays sont plus connus dans l’occident pour les attentats suicides et pour le régime répressif des talibans que pour la gentillesse et l’hospitalité des locaux qui est pourtant légendaire et très impressionnante.

 

Il y a beaucoup à dire sur ces 2 pays. J’ai rédigé plusieurs articles sur mon expérience personnelle que vous pourrez retrouver sur mon site à l’adresse : www.ludovichubler.com. Ci-dessous, vous trouverez quelques uns des moments les plus forts de ces dernières semaines.

 

– Visa Pakistan : Obtenir le visa pour le Pakistan fut un parcours du combattant qui m’aura fait perdre plusieurs semaines à cause de l’ambassade de France à New Delhi qui a tenté de m’empêcher de m’y rendre. En cliquant sur le lien suivant : , vous retrouverez l’histoire complète, une histoire qui m’a énervé au plus haut point.

– Pakistan, terre d’hospitalité : Bien loin des clichés de terroristes que les médias nous font avaler tous les jours, mon séjour au Pakistan fut absolument formidable. Dans ce pays, j’ai pu découvrir une nouvelle définition du mot « hospitalité ». Que ce soit au niveau du stop qui fut d’une facilité déconcertante ou au niveau du logement, les Pakistanais que j’ai rencontrés ont tout fait pour rendre mon séjour aussi agréable et intéressant que possible et c’est sur cela que je souhaite insister aujourd’hui. Plus de détails sur mon séjour Pakistanais en cliquant sur le lien suivant

– Traversée des zones tribales Pakistanaises et traversée de l’Afghanistan : L’Afghanistan et les zones tribales Pakistanaises sont des zones potentiellement à risque, cela n’est un secret pour personne. Afin d’éviter de me retrouver le pouce tendu au bord des routes Afghanes, j’ai opté pour le « stop organisé » essayant de trouver un conducteur se rendant directement d’une ville à une autre. Ainsi, de Peshawar à Kaboul, puis de Kaboul à Kunduz et enfin de Kunduz à la frontière avec le Tadjikistan, le stop s’est avéré différent de d’habitude enlevant une dose d’imprévu mais rajoutant une dose de sécurité. Ci-dessous, une photo dans une zone tribale en situation de stop avec mon garde du corps obligatoire dans les zones tribales du NWFP à la frontière avec l’Afghanistan. Plus de détails sur la traversée en cliquant sur le lien suivant

 

 

– Séjour en Afghanistan : Après 3 décennies de conflits (invasion soviétique suivie d’une guerre civile entre Mujahedeen puis d’un règne très répressif des talibans), l’Afghanistan était un pays en ruine en 2001 juste avant l’intervention Américaine. 6 ans plus tard, les infrastructures sont dans un meilleur état (mais il reste énormément à faire), les femmes peuvent retourner à l’école et retravailler et les locaux disposent de davantage de libertés que par le passé. Cependant, le niveau de sécurité et de justice est en-deçà de ce qu’il était lorsque les talibans étaient au pouvoir et l’Afghanistan reste le pays le plus dangereux et le plus pauvre d’Asie.

Lors de mon séjour en Afghanistan, j’ai passé pas mal de temps avec des ONG participant à la reconstruction du pays et à l’éducation des Afghans (80% des femmes et plus de 50% des hommes sont analphabètes). Ces ONG font en général un travail remarquable même si nombreux se plaisent à les critiquer. Plus de détails sur mon séjour Afghan en cliquant sur le lien suivant et celui-ci

 

Ci-dessous, quelques photos prises en Afghanistan.

 

La Burka. Porter la burka n’est en théorie plus obligatoire. Cependant, une grande majorité des femmes continuent de la porter par sécurité, par habitude ou plus souvent, par obligation du mari. Afin de me rendre compte de la vie sous une burka, j’en ai essayé une et croyez-moi, il fait bien chaud et sombre là-dessous…Quelques photos prises discrètement ci-dessous. Il n’est en général pas recommandé de prendre des photos de femmes en Afghanistan.

 

 

Armée. Si mes sources sont correctes, il y a aujourd’hui quelques 27.000 soldats Américains et 20.000 soldats de la coalition Internationale (France, Italie, Espagne, Canada…) en Afghanistan. Lorsqu’on se balade dans les rues de Kaboul ou ailleurs dans le pays, il est très fréquent de rencontrer des chars faisant des patrouilles. Ci-dessous, quelques photos de ces chars.

 

 

Ci-dessous, une photo d’un décor fréquent à Kaboul, des bâtiments complètement détruits, résultante de la terrible guerre civile au début des années 90.

 

 

Ou des bâtiments avec de nombreuses traces de balle.

 

 

Ces images pourraient décourager un étranger de sortir seul dans la rue. Cependant, cela ne doit pas être le cas. Si le risque de rencontrer un fondamentaliste prêt à se faire exploser existe, ce risque reste bien minime. Durant mon séjour, je me suis baladé à de nombreuses reprises dans les rues de Kaboul côtoyant les locaux et ceux-ci furent très accueillants. « Hello, welcome to Afghanistan, how are you sir ? » furent des mots régulièrement entendus. Très fréquemment, ces hommes étaient curieux et cherchaient à me connaître et à savoir d’où je venais. Bien entendu, le problème de la langue existe (très peux savent parler Anglais) et la communication n’est pas toujours évidente mais mon expérience personnelle avec la population locale a été très positive pendant mon séjour Afghan, je tiens à le souligner. Je trouve par ailleurs important que les locaux aient une autre image que celle de soldats quand ils pensent « occidentaux« . Chaque interaction positive est importante. Lorsque je me baladais dans le marché, il était cependant important de toujours garder les yeux ouverts, le risque de rencontrer un illuminé prêt à se faire exploser aux côtés d’un infidèle reste malheureusement existant. Quelques photos ci-dessous de locaux très sympathiques.

 

 

 

Photo ci-dessous d’un homme fumant la chicha, une importante tradition dans cette partie du monde.

 

 

Conférences : Durant mes séjours en Afghanistan et au Pakistan, j’ai donné un certain nombre de conférences dans des écoles et universités. Durant ces conférences, le thème des relations entre le monde occidental et le monde musulman fut souvent abordé. Des discussions positives et importantes. Quelques photos ci-dessous.

 

 

Ci-dessous, une photo prise dans une école de filles dans un village Afghan. Ces filles n’avaient pas le droit d’étudier avant 2001.

 

 

2 photos de scènes quotidiennes en Afghanistan.

 

 

 

– Prochaines étapes : Direction Turkménistan, Iran, Turquie puis retour en Europe. Retour prévu à Strasbourg, ma ville de cœur le 24 décembre afin de passer Noël en famille. Le 1er janvier, je bouclerai la grande boucle dans les Alpes avec mes amis d’où j’avais commencé mon parcours le 1er janvier 2003. Je vous tiendrai au courant de la suite. Ci-dessous, une carte du trajet pour les 2 prochains mois.

 

 

A très bientôt