17. Nourritures les plus exotiques

iguanes21

Pour essayer de connaître un pays, il est important de connaître ses habitudes culinaires. Pendant mon tour du monde, j’ai goûté toutes sortes de nourritures. Certaines étaient succulentes, d’autres plus originales. Ci-dessous, je vous propose un récapitulatif des repas les plus originaux que j’ai pu essayer pendant mes 5 années d’errance.

1) Iguane, Nicaragua

Avant mon séjour au Nicaragua, je n’avais pas eu de mets très particuliers. Certains excellents mais aucun ne m’avait paru particulièrement exotique.

Arrivé à Managua, la capitale, les choses ont changé cependant. Alors que je suis invité chez des locaux dans la capitale Managua, nous discutons de la nourriture des paysans Nicaraguayens. Consuelo, maître de maison qui m’accueille gentiment chez elle me l’affirme « Ici au Nicaragua, les plats exotiques ne manquent pas, surtout dans les zones rurales…« . « Et c’est quoi des plats exotiques pour vous, Consuelo ? » je lui demande alors… »Demain, nous irons ensemble au marché et je te montrerai et je te ferai goûter… ».

Arrivé au marché, je comprends rapidement à quoi faisait référence Consuelo. De superbes iguanes se tortillent dans tous les sens dans des paniers. Photo ci-dessous :

Je demande alors à la vendeuse si je peux avoir l’un d’entre eux mais souhaiterais cette jolie bête morte car avoir un animal vivant dans mon sac à dos ne m’enchante guère. La vendeuse sourit alors et sort du frigo un iguane prêt à être cuisiné. Photo ci-dessous.

Une fois cuisiné dans une excellente soupe, j’ai pu enfin goûter la spécialité du pays. Cela ne vous surprendra pas, le goût est très proche du poulet. Photos ci-dessous :

 Plus de détails sur mon expérience avec les iguanes du Nicaragua en cliquant ici.

 Autre spécialité du pays mais que je n’ai pas souhaité goûter pour raisons éthiques (animal en voie de disparition) : Les oeufs de tortues. Photos ci-dessous du menu en proposant.

 2) Alligator, Etats-Unis

 Pendant mon séjour au Texas, j’ai pu goûter à l’alligator. Le goût de cet animal est un mélange entre le poulet et le poisson. Très goutu, j’ai beaucoup aimé.

 3) Dromadaire, Australie

 Durant mon séjour dans l’Outback, l’intérieur de l’Australie, je m’arrête dans une station service avec restauration rapide. Je regarde le menu et je lis avec surprise « Camel meat ». Je

m’assure alors que camel meat veut bien dire viande de dromadaire (il n’y a pas de chameau en Australie) et le vendeur me confirme cela en ajoutant les valeurs nutritives de cette viande. Ci-dessous, une photo d’un document mettant en avant les qualités nutritives de la viande de dromadaire.

 

 Je me dis que l’occasion de goûter cette nouvelle viande est unique et commande mon burger de dromadaire. Photo ci-dessous :

 

J’ai finalement trouvé cette viande excellente et je retenterai l’experience si l’opportunité se représente.

 4) Kangourou, Australie

 La viande de Kangourou est une viande très fréquemment mangée en Australie mais je n’en avais jamais goûté avant de me rendre « down under ».

 Durant mes 5 mois passés dans ce pays, j’ai eu l’opportunité d’en manger au moins 5-6 fois et je ne m’en suis jamais lassé, j’ai trouvé cette viande excellente.

 

 5) Insectes, Thaïlande

 La nourriture Thaïlandaise est délicieuse et je la trouve en général parfaitement à mon goût. Cependant, je dois avouer qu’il y a eu des exceptions. Dans les rues de Bangkok, j’ai

croisé, entre autres, quelques vendeurs de vers et de sauterelles plus ou moins grandes. Ci-dessous, vous verrez que j’ai accepté de goûter à quelques sauterelles grillées. Je dois vous avouer cependant que j’avais trouvé les iguanes, dromadaires et kangourous bien plus appétissants avec bien plus de goût que ces insectes…

 

 Pas très attiré par les sauterelles mais absolument dégoûté par les cafards. La photo ci-dessous fut prise au marché de Mae Sot, à la frontière avec le Myanmar. J’ai refusé de goûter à ces bestioles. Je n’ai jamais aimé en avoir dans ma chambre, ce n’est pas pour en avoir dans mon estomac…

 

 A la question « Mais vous mangez ce genre de choses régulièrement ? », une locale m’a répondu « En Thaïlande, on mange tout ce qui bouge« …Je suis resté paralysé l’espace de quelques secondes…

 6) Serpent, Laos

 Alors que j’attendais paisiblement l’arrivée d’une voiture dans un coin reculé du Laos, un serpent traverse la petite route. Peu adepte de ces bêtes rampantes, je m’éloigne de ce reptile mais à ma grande surprise, un homme à côté de moi se précipite avec ses mains sur l’animal. Par la suite, il le tuera, lui enlevera les intestins et le fera bouillir. Il me demanda ensuite « tu veux goûter ? Tu verras, c’est excellent« . J’ai goûté et n’ai pas regretté. Excellent en effet, un peu caoutchouteux cependant…

 

 7) Arraignées, Cambodges

 L’Asie du Sud-Est m’aura montré tous ses visages au niveau de la nourriture. Si de nombreuses spécialités m’ont beaucoup plu, j’ai également pu m’essayer à des spécialités beaucoup

moins à mon goût. Les sauterelles et crickets ne m’avaient pas enthousiasmé en Thailande, les cafards m’avaient dégoûtés à la frontière Birmane, le serpent m’avait plutôt plu au Laos, les mygales Cambodgiennes m’ont quant à elles fortement repoussées mais j’avais promis d’y goûter.

 Ci-dessous la vente de mygales au marché de Phnom Penh aux côtés d’autres insectes tout aussi peu appétissants…

 

 Ma réaction en photos ci-dessous. Ces photos parleront mieux que de longs discours…

 

 Etant donné que la personne qui m’avait emmené au marché avait acheté une bonne dizaine de mygales et que je ne pouvais en avaler plus d’une, j’ai donné au gardien de l’immeuble

toutes les autres mygales. « super, merci beaucoup, je suis très heureux, j’aime beaucoup cela » répondra t-il…Comme quoi les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas…La preuve en photo…

 

 8) Oiseaux, Viêt-nam

 La Thailande m’avait proposé les crickets et sauterelles, le Laos le serpent, le Cambodge la mygale, il fallait bien que le Viêt-nam me propose une nourriture un peu spéciale, c’est

maintenant chose faite. Si mon ethique m’a poussé à dire non à la viande de chien ou de chat, j’ai cependant accepté de goûter à l’oiseau, une des spécialités du pays. Pour être tout à fait honnête, je n’ai pas trouvé ce plat très appétissant mais il me fallait le goûter. Quelques photos ci-dessous.

 

 Photo également d’un restaurant vendant de la viande de chien (« Thit cho » en Vietnamien)…

 

 …et d’un chat en laisse comme on en voit régulièrement dans les villes Vietnamiennes. A la question « Pourquoi tenez-vous votre chat en laisse« , mon hôte m’a répondu « les voleurs de

chats ou chiens sont fréquents dans les rues. Ils volent les animaux et les revendent aux restaurants. Ne pas attacher le chat serait prendre un sérieux risque de le perdre« .

 

 9) Scorpions, Chine

 Parmi les nourritures « exotiques » que j’ai tenté en Chine, je citerais la brochette de scorpion et la scolopendre. Je ne suis bien sûr pas tombé amoureux de cette nourriture et ne la

regretterai pas mais je me devais de tenter…

 Le scorpion

 

 Le scolopendre

 

 Bon appétit !!!