16. Vers une Nouvelle Aventure

Hi everyone,

 

Lors de ma précédente newsletter, je vous décrivais plusieurs expériences humaines intenses vécues lors de mon passage en Amérique Centrale. Aujourd’hui, après 21 mois d’auto-stop et environ 45 500 Kms parcourus depuis mon départ de France, je suis arrivé dans le pays de l’Oncle Sam où va bientôt commencer une nouvelle aventure…

 

Au revoir l’Amérique Latine, bonjour les Etats-Unis

 

469 jours, soit 1 an, 3 mois et 12 jours depuis mon arrivée en voilier le 29 mai 2003 sur le continent Sud-Américain – dans la superbe île de Fernando de Noronha, au large des côtes Brésiliennes – jusqu’au 10 septembre, jour de mon départ de l’Amérique Latine pour rentrer dans une nouvelle étape de mon tour du monde en stop : Le tour des Etats-Unis. Lors de ce séjour Latino-américain, 16 pays ont été traversés, 3 langues ont été parlées (Anglais à Belize, Portugais au Brésil et Espagnol dans les autres pays) et une quinzaine de langues ont été entendues (Quechua au Pérou, Nahuatl au Mexique, Créole sur toute la côte Caraïbes, Kunas dans les îles de San Blas à Panama, et de nombreuses autres langues indigènes). 186 chauffeurs m’ont pris en stop, environ 6500 Euros ont été dépensés (comptant assurances et autres « faux frais »), environ 28 000 Kms ont été parcourus (en comptant mon séjour en Antarctique) et, peut-être le plus important : 0 agression à reporter.

 

L’auto-stop version station-service a parfaitement marché en Amérique Latine. Cette technique me permet de choisir mes futurs compagnons de route et ainsi de réduire considérablement le risque. De plus, pouvoir communiquer et expliquer le projet augmente de façon conséquente mes chances d’être pris en stop. Ci-dessous, 2 photos en situation de stop dans des stations-service et une, le pouce tendu au bord de la route au Nicaragua.

 

 

 

 

Je tiens à profiter de cette newsletter pour remercier toutes ces personnes adorables rencontrées en Amérique latine, notamment celles qui m’ont accueilli dans leur foyer. Je garderai un excellent souvenir de ces quelques mois extraordinaires et me rappellerai toujours de cette belle formule tant appliquée dans cette partie du monde : « Mi casa es tu casa » (Ma maison est ta maison). Merci !

 

Ci-dessous, quelques photos de mes hôtes latins qui ont été plus adorables les uns que les autres. Ce collage de portraits est représenté sous forme de la croix Andine, symbole Inca de communication entre le monde concret et le monde spirituel, et symbole de l’entre-aide.

 

 

Me voilà aujourd’hui dans la ville de Houston, au Texas, dans un monde complètement différent que je connais bien pour y avoir vécu pendant plus d’un an, en 2000-2001.

 

J’étais alors étudiant dans l’université de Texas A&M (2 heures au nord de Houston).

Aux Etats-Unis, une nouvelle difficulté s’ajoutera à mon objectif de parcourir le globe sans dépenser le moindre centime de transport : l’interdiction dans plusieurs Etats (dont le Texas) de faire du stop. Il me faudra alors agir le plus discrètement possible afin d’éviter les problèmes avec les autorités…


Vers une nouvelle aventure…

 

« Asistiendo a la mejor escuela de vida », ce titre d’un article paru sur mon aventure au mois de Novembre 2003 en Argentine est éclatant de vérité. Le tour du monde, surtout en stop au contact des populations locales, est effectivement une école de vie extraordinaire. Une école de capacité d’adaptation, de patience, de persévérance, de positivisme, mais surtout d’ouverture d’esprit et de tolérance, deux grands manques de ce monde. Un monde, certes superbe de part sa diversité, mais qui va malheureusement droit dans le mur, que ce soit au niveau démographique ou environnemental, au rythme que nous lui imposons.

 

« Faites ce que vous aimez, faites le souvent et trouvez vite des moyens de vous faire payer pour le faire« . Ecrivain Français, Dominique Glocheux.

 

Parti le 1er janvier 2003 pour une durée initialement prévue d’environ 2 ans, mon tour du monde en stop va probablement durer bien plus longtemps que cela. Le temps nécessaire pour boucler la grande boucle n’ayant pour moi que peu d’importance. La durée totale prévue pour ce tour du monde est aujourd’hui estimée à 5 ans.

Pour financer mon voyage (me coûtant en moyenne, environ 10 Euros par jour), j’ai jusqu’à maintenant compté sur mes économies personnelles, l’aide de plusieurs sponsors, la rédaction de divers articles, quelques travaux ponctuels, et quelques conférences données en Amérique Latine. Aujourd’hui, j’ai pour objectif de financer mon voyage en donnant des conférences dans un premier temps à travers les Etats-Unis et le Canada.

 

Lors d’une pause dans mon aventure d’environ 1 mois que je vais faire dans mon ancienne Université Texane, je préparerai ces conférences et prendrai contact avec tous les Rotary club des USA, les Lion’s club, les anciens étudiants de mon école de commerce (IECS) vivant aux Etats-Unis, les anciens étudiants de mon université Américaine (Texas A&M, plus grand réseau d’anciens au monde), les alliances Françaises, les lycées Français…etc…Je contacterai également les médias comme je l’ai fait à travers l’Amérique Latine, avec en ligne de mire l’objectif certes très ambitieux mais pas impossible de participer au talk-show de David Lettermann (CBS) ou Jay Leno (NBC) retransmis dans le monde entier.

 

Faire une tournée de conférences aux Etats-Unis aura, outre l’objectif de financer mon voyage, celui de faire part de mon expérience personnelle à travers les pays traversés et ainsi tenter de sensibiliser mes auditeurs à certains problèmes trop souvent oubliés.


Journée de rencontre à San Salvador le 11/10/2004

 

Je vous en avais parlé dans ma précédente newsletter, le 11 octobre prochain sera organisée dans la ville de San Salvador une journée de rencontre entre tous les acteurs d’un monde meilleur, rencontrés lors de mon séjour en Amérique Centrale. Cette journée que j’organise et sponsorisée par l’association humanitaire Maya solidarités (basée à Strasbourg, France) aura pour objectif de permettre un échange d’idées et, qui sait, peut-être obtenir des synergies entre tous les projets positifs rencontrés lors de mon passage sur l’isthme reliant l’Amérique du Sud à celle du Nord.

 

Ci-dessous, le logo de cette journée de rencontre illustrant des sourires d’enfants rencontrés durant mon voyage :

 

 

(Journée de rencontre et échange d’idées)


Comme d’habitude, vous pourrez obtenir davantage de détails sur le déroulement de mon aventure à travers mon site Internet à l’adresse : www.ludovichubler.com

Je vous souhaite une excellente journée.

 

A bientôt

Ludo

 

PS : Si vous souhaitez voir un reportage TV enregistré au Texas, vous pouvez vous rendre sur le lien suivant www.khou.com, puis cliquez sur Walton’s world à gauche, puis rentrez l’e-mail suivant dans « already member ? » à droite : ludovichubler1@yahoo.fr (n’oubliez pas le 1) avec le mot de passe 110977. cliquez enfin sur World hitch-hiker, Sept. 27th. Ce reportage est très drôle