14. Les cultes de la personnalité m’ayant le plus impressionné

lenine

A l’heure de la mondialisation, des médias de masse (TV satellite, internet…), de l’immigration fréquente et du voyage facile, l’homogénéisation des sociétés guette. De plus en plus, les gouvernements du monde entier se posent la question de leur identité. Qui suis-je ? Qu’est ce qui me rend différent de l’autre ? Comment unifier mon peuple ? Ces questions sont présentes à l’esprit des chefs d’état aux 4 coins du monde.

Ce thème du besoin d’identité des pays et des peuples est un vaste sujet que je développerai dans mon livre, que je débuterai au début de l’année prochaine.

Pendant mon tour du monde, j’ai eu l’occasion de faire un tour de ces “besoins d’identité » existant sur la planète. Certains des pays traversés construisaient leur identité par rapport à des personnes fortes de leur histoire, d’autres sur leur idéologie, d’autres sur leur religion et d’autres sur un culte de la personnalité de leur président.

Ci-dessous, je vous propose une revue des cultes de la personanalités qui m’ont le plus impressionné pendant mon tour du monde. Classement réalisé de façon chronologique.

Bolivar, Amérique Latine

Dans tous les pays Andins, Bolivar est le héros, celui qui a permis un retrait du colonisateur Espagnol et un accès à l’indépendance de plusieurs pays. La place principale de tous ces pays est à son nom et les statues à son éfigie sont très nombreuses.

Photo de l’une d’entre elles ci-dessous :

Un roi adoré, Thaïlande

Le roi Rama IX Bhumibol Adulyadej est un homme que personne ne critique et que tout le monde adore en Thaïlande. Son portrait ainsi que celui de son épouse sont absolument partout. Il est par ailleurs interdit en Thaïlande de marcher sur les pièces de monnaie ou les billets car le portrait de sa majesté y apparaît. Rama IX est le plus ancien monarque au monde étant au pouvoir depuis plus de 60 ans. Il a aujourd’hui 80 ans et de nombreux Thaïlandais aiment dire qu’ils le considèrent comme leur père car il protège ce pays de 62 millions d’habitants (même population que la France).

Photos ci-dessous :

Ho Chi Minh, Viêt-nam

On l’appelle « l’Oncle Ho », il est aimé et respecté par tous ou presque, Ho Chi Minh est l’icône du Viêt-nam. On retrouve son nom partout dans les rues, sa photo dans le portefeuille ou sur les télephones portables de nombreux locaux, sa sculpture dans les salles de classe…on ne peut passer â côté de celui qui a notamment donné l’indépendance au Viêt-nam en 1954. Quelques photos ci-dessous.

Mao Zedong, Chine

Durant mon séjour en Chine, j’ai été très impressionné par la place que tient encore Mao Zedong aujourd’hui et ce, malgré le terrible héritage qu’il a laissé (grand bond en avant (des millions sont morts de famine), révolution culturelle…). Le culte de la personnalité entourant encore aujourd’hui cet homme (décédé en 1976) est un signe que le gouvernement est capable de faire avaler n’importe quoi à sa population et de la manipuler de façon inquiétante (le gouvernement aime dire par ailleurs que l’action de Mao était à 70% bonne et seulement 30% mauvaise)…

Je suis un adepte de l’ouverture d’esprit, du sens critique, du non endoctrinement et ce que fait le gouvernement Chinois, avec succès, est à l’inverse de mon idéal. Je n’ai donc pas aimé cela.

Photos ci-dessous du culte Mao. Un pendentif « Mao » qu’on retrouve dans de nombreuses voitures et 2 statues de Mao prises dans les villes de Dandong (frontière Corée du Nord) et Erlian (frontière Mongolie). Nombre de posters et statues de « Chairman Mao » sont très fréquemment rencontrés.

Ghenggis Khan, Mongolie

Il est consideré comme le conquérant le plus efficace au monde et fait la fierté et l’identité de la Mongolie, Ghenggis Khan est partout. Quelques photos ci-dessous :

Kim-Il-Sung, Corée du Nord

La Corée du Nord est considerée comme le dernier régime Stalinien au monde. Le fondateur de ce régime, le « Great leader » Kim-il-Sung, décédé en 1994, est toujours consideré comme un veritable Dieu dans ce pays et ses nombreuses photos et statues donnent l’impression qu’il est toujours au pouvoir. Son fils, Kim-Jong-il, certes moins présent sur les affiches et moins charismatique a pris la relève avec autorité depuis la mort de son père et continue de contrôler fermement la population.

Ci-dessous, quelques-unes des affiches representant Kim-il Sung et Kim-Jong-Il prises dans les rues de Pyongyang et Kaesong, autre ville Nord-Coréenne où je me suis rendu. Les portraits des leaders se trouvent également dans tous les lieux publics (restaurants, hotels, métro…) et dans l’appartement de tous les habitants.

Ce culte de la personnalité va bien evidemment bien au dela de simples affiches. Ainsi, le calendrier adopté par la Corée du Nord ne débute pas le jour de la naissance de Jesus-Christ mais de celle du grand Kim-il-Sung. Ainsi, en Corée du Nord, nous ne sommes pas en 2007 mais en l’an 96 (Kim-il-Sung est né au mois d’Avril 1912).

Cette date est bien sûr celle qui paraît dans les journaux locaux, ces journaux qui ne parlent quasiment que de leurs leaders père ou fils et qui cherchent à mettre les Etats-Unis plus bas que terre…(la Corée du Nord est par ailleurs classée dernière dans le classement de la liberté de la presse).

Ci-dessous, une photo du « Pyongyang times« , le principal hebdomadaire en langue Anglaise imprimé en Corée du Nord. Vous remarquerez que l’information principale de la semaine est la visite du leader dans une unité militaire. J’ai eu l’occasion de feuilleter d’autres numéros des semaines précedentes, les informations furent quasiment toutes identiques et convergaient toujours vers l’activité de Kim-Jong-il, le souvenir de Kim-il-Sung, la promotion du regime « Juche » et la diabolisation de l’imperialisme Americain.

Gandhi, Inde

Lors de mon séjour Chinois, j’avais été impressionné par l’omniprésence de Mao Zedong, le « président », qui représente pour beaucoup l’identité de l’empire du milieu. Arrivé ensuite en Inde, ce n’était plus Mao mais Gandhi qui se trouvait sur tous les billets de banque et formait les statues du centre ville. Je ne vous cacherais pas que je porte bien plus d’admiration à l’homme ayant permis à l’Inde d’obtenir son indépendance sans aucune violence plutôt qu’à son voisin Chinois. De nombreuses villes Indiennes ont aujourd’hui des musées rappelant la vie et les messages que Gandhi a souhaité faire passer à son peuple, la visite de certains d’entre eux furent des plus intéressantes…

Commandant Massoud, Afghanistan

A la recherche d’une personne crédible permettant de rassembler le peuple Afghan, le gouvernement de Mr Karzaï a choisi le commandant Massoud, assassiné le 9 septembre 2001 (2 jours avant les attentats aux Etats-Unis) comme idole. Dans les rues de Kaboul, il n’est aujourd’hui pas rare de rencontrer des affiches comme celle-ci :

Lenine, ex-Union Soviétique

Il est mort depuis un moment, son idéologie aussi mais Lenine tient encore une place importante dans le coeur de nombreux habitants de l’ex-union soviétique. J’ai notamment eu l’occasion de voir plusieurs statues le représentant lors de mon séjour au Tadjikistan. Quelques photos ci-dessous :

Saparmyrat Niyazov, Turkmenistan

Dans le domaine des cultes de la personnalité, le Turkménistan est sans aucun doute le meilleur exemple existant aujourd’hui dans le monde. Ce petit pays de quelques 5 millions d’habitants que j’ai dû traverser rapidement en 5 jours avec un visa de transit est très surprenant et pour le moins original. Avant de me rendre dans ce pays, je pensais que le culte de la personnalité du président défunt Kim-Il-sung en Corée du Nord était le plus significatif au monde, je m’étais trompé. Le Turkménistan et son leader Saparmyrat Niyazov, rebaptisé Türkmenbaþy (ou en français le « Chef des Turkmènes », prononcer « turk-mène-ba-chi ») détiennent bel et bien la palme d’or dans ce domaine. Regardez à droite, regardez à gauche ou regardez au-dessus de vous et vous verrez le visage sculpté ou en photo de cet homme décédé au mois de décembre 2006. Une véritable folie.

La statue principale. Dans la capitale Achgabat, dans laquelle j’ai passé 3 jours, la statue du président domine la ville. Cette statue tourne pendant toute la journée de façon à toujours être face au soleil.

D’autres photos et statues du président.

Le taureau que vous voyez sur la photo ci-dessus correspond à une légende disant que les tremblements de terre sont la conséquence de son réveil. Le petit bébé doré dessus est le miraculé Mr Niyazov survivant aux secousses dans les mains de sa maman, qui elle, ne survivra pas.

Ayattolah Khomeini, Iran

Leader de la révolution Islamique de 1979 en Iran, l’Ayattolah Khomeini est aujourd’hui omniprésent dans les maisons, commerces et murs des batiments Iraniens. Photo ci-dessous :

Atatürk, Turquie

Je me suis dépêché de traverser la Turquie faute de temps (et non d’intérêt) mais j’ai tout de même pu voir une bonne trentaine de statues du père des Turcs, Mustafa Kemal plus connu sous le nom d’Atatürk.

A bientôt