06. « Me voilà à Dahlat, ville Marocaine… »

Me voilà à Dakhlat, ville Marocaine la plus au sud. Les 340 Kms d’auto-stop dans le désert (rocailleux) séparant Boujdour de Dakhlat se sont passés sans problème vu qu’un policier m’a beaucoup aidé en arrêtant les voitures à ma place et en demandant à ce que les conducteurs m’emmènent dans cette ville perdue. Dakhlat est une ville un peu spéciale puisqu’il n’y a absolument rien à 350 Kms à la ronde. Il y a quelques commerces, beaucoup de taxis mais surtout beaucoup de militaires.

 

J’ai passé la nuit dans ma tente, j’ai eu très froid car les nuits Sahariennes sont proches de 0 degré. Je pars tout à l’heure à Nouadhibou pour l’entrée en Mauritanie, il n’y a plus de convoi ni d’escorte policière comme ce fût le cas les précedentes années ce qui rendra la tâche plus aisée. Le vrai sahara et les dunes de sable avec les nombreuses mines sur le bord des routes débuteront à Noudhibou et se termineront à Nouakchott (capitale) où je resterai quelques jours.